Les dermatites des mains chez les marins de l'aire Toulonnaise - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Les dermatites des mains chez les marins de l'aire Toulonnaise

Abstract

Introduction : les dermatites des mains représentent 20 à 34% des pathologies professionnelles dans le milieu civil. Elles sont un enjeu de santé publique étant donné leurs retentissements sociaux professionnels (26). La Marine Nationale regroupe des marins effectuant de nombreux métiers comme mécaniciens, restaurateurs, personnels de santé... Ces professions sont particulièrement à risque de développer des dermatites des mains. Elles sont aussi soumises à des conditions de vie en mer qui peuvent favoriser ou aggraver ces dernières (stress, humidité, contact fréquent et continu avec des allergènes/irritants, majoration de la consommation tabagique) (14,20). L’objectif principal de ce travail était d’étudier les étiologies des dermatites des mains chez les marins. L’objectif secondaire était d’appréhender l’impact de cette pathologie dans la pratique du médecin militaire. Matériels et méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique sur les dossiers de consultants pour des dermatites des mains dans le service de dermatologie à l’Hôpital militaire Sainte Anne. Puis des questionnaires ont été envoyés aux médecins des forces de la Marine de l’aire Toulonnaise. Résultats : l’étude concernait 37 militaires à prédominance masculine (73%). L’âge moyen était de 32.4 ans. La spécialité la plus représentée était les «BUREAU», soit le secteur administratif, à 21.6%. Ensuite venaient les «RESTAU» (boulangers, cuisiniers, plongistes) à 19%, les mécaniciens à 11% et les spécialités « MACHINES » (responsables du bon fonctionnement des machines du bateau) à 8%. Concernant les étiologies, il s’agissait majoritairement d’eczémas allergiques à 32% puis les dysidroses à 21%. Les dermatites atopiques étaient retrouvées chez 16% des patients et les eczémas d’irritation chez 11%. En ce qui concerne les dermatites de contact allergiques, les principaux allergènes mis en cause étaient le caoutchouc et ses agents de vulcanisation. Le nickel, le cobalt et les biocides étaient ensuite incriminés. Ces dermatoses ont entrainé trois inaptitudes à la spécialité et un rapatriement sanitaire de missions extérieures.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse IHA GRAND Maëlenn.pdf (7.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03164136 , version 1 (09-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03164136 , version 1

Cite

Maëlenn Grand. Les dermatites des mains chez les marins de l'aire Toulonnaise. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03164136⟩
48 View
120 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More