Contraception post interruption volontaire de grossesse : attentes des femmes socialement défavorisées - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Contraception post interruption volontaire de grossesse : attentes des femmes socialement défavorisées

Abstract

The rate of multiple abortions is rising these last decades especially for the socially disadvantaged women. It would be interesting to identify their expectations and needs regarding the prescription of contraception to meet them better.
A qualitative research with an interview guide allowed us to realize thirteen semi-directive individual meetings, eight in face to face and five over the phone. The interviewees have been selected among independent general practitioners and midwives and in the orthogenic center of the hospital Archet in Nice based on socio-economics criteria. Socially disadvantage women tend to not remember the medical information about their contraception ask few questions, not so much get involved in their management, use internet to learn and underestimate the pregnancy risk.
They are expecting from the healthcare professionals to be guided towards reliable sources of information, detailed information about sides effects, medical consultations in which they are motivated to actively get involved in their own management, a more supported awareness about unintended pregnancy and the importance of good compliance, a reminder about the availability of an emergency contraception and lastly a doctor provider of information, prescriber and partner in their contraceptive course. They are also expecting a better consideration of their priorities in their contraception choices which are efficiency, safety, comfort in use for a better compliance and the cost.
On constate ces dernières décennies une augmentation du recours à l’IVG multiple qui concerne surtout les femmes de catégories socio-économiques défavorisées. Il serait intéressant d’identifier les attentes et besoins des patientes socialement défavorisées quant à la prescription de la contraception post IVG afin d’y répondre au mieux.
Une étude qualitative avec guide d’entretien nous a permis de réaliser treize entretiens individuels semi directifs dont huit de visu et cinq téléphoniques. Les enquêtées ont recrutées auprès des patientèles de médecins généralistes et sages-femmes libéraux mais aussi au centre d’orthogénie du CHU de l'Archet à Nice selon des critères socio-économiques. Les femmes socialement défavorisées ont tendance à peu retenir les informations médicales sur leur contraception, à poser peu de questions et à peu s’impliquer dans leur prise en charge, à utiliser internet pour s’informer et à sous-estimer le risque de grossesse.
Elles attendent des professionnels de santé : une orientation vers des sources d’informations fiables, des informations plus précises sur les effets indésirables potentiels des contraceptifs, une consultation où elles sont motivées à s’impliquer activement dans leur prise en charge, une sensibilisation plus appuyée sur le risque de grossesse et l’importance d’une bonne observance, un rappel sur la disponibilité d’une contraception d’urgence et enfin d’un médecin généraliste pourvoyeur d’informations, prescripteur et un partenaire dans leur parcours contraceptif. Elles attendent également une prise en compte de leurs priorités dans le choix d’une contraception qui sont l’efficacité, l’innocuité, le confort d’utilisation pour une meilleure observance et enfin le coût.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019NICEM129.pdf (1.03 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03166912 , version 1 (11-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03166912 , version 1

Cite

Asmao Salambéré. Contraception post interruption volontaire de grossesse : attentes des femmes socialement défavorisées. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03166912⟩
70 View
133 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More