Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation des profils glycémiques de patients diabétiques dialysés : étude prospective observationnelle

Résumé : La prévalence du diabète augmente dans le monde entier, tout comme le nombre de patients diabétiques dialysés. Il s’agit d’une population à très haut risque de morbi-mortalité. De nombreuses études montrent que l’HbA1c est sous-estimée dans cette population et donc peu fiable. Le CGM, outil technologique récemment développé, permet une analyse en détail des glycémies interstitielles sur plusieurs jours et en temps réel. De plus, il existe désormais des recommandations internationales sur les objectifs d’équilibre glycémique à atteindre en utilisant le CGM. L’objectif de l’étude est d’évaluer l’équilibre glycémique des patients diabétiques hémodialysés à l’aide du Freestyle Libre et de comparer les résultats à ceux de l’HbA1c mesurée. MÉTHODES : il s’agit d’une analyse intermédiaire, prospective, observationnelle et multicentrique. Les patients inclus sont majeurs, diabétiques et hémodialysés. Les critères d’exclusions sont une anémie sévère <9g/dL, une transfusion dans les 3 mois, une hospitalisation dans les 3 mois et l’incapacité à fournir un consentement éclairé. Nous avons évalué l’équilibre glycémique des sujets diabétiques hémodialysés sur 14 jours grâce au FSL et comparé l’HbA1c mesurée et le GMI. Tous les autres paramètres du FSL ont été collectés pour une analyse plus détaillée de l’équilibre glycémique (temps dans la cible, temps au-dessus de 250mg/dL, temps en dessous de 70mg/dL, nombres d’hypoglycémies, coefficient de variabilité...). RÉSULTATS : les données recueillies entre février 2020 et juin 2020 sont analysées chez 24 patients (10 F / 14 H), d’âge moyen à 74,8 ± 8,2 ans, diabétiques (1 DT1 et 23 DT2) et hémodialysés. Il n’y a pas de différence significative entre l’HbA1c mesurée (7,2%) et le GMI (7,3%) sur 14 jours (p = 0,25), possiblement expliqué par un traitement de l’anémie moindre (83,4% traités par EPO et 62,5% par fer). Ils sont en général bien équilibrés avec 75% des patients ayant des glycémies entre 70 et 180mg/dL mais leur variabilité glycémique est importante puisque le coefficient de variation est de 35,3 ± 7,5 (cible < 36). Ils réalisent en moyenne 7,5 ± 8,5 hypoglycémies en 14 jours, seuls 12,5% des patients ne font aucune hypoglycémie sur cette période. Enfin, les glycémies sont significativement plus basses les jours de dialyse que les jours sans dialyse, respectivement 154,5 ± 44,3 mg/dL vs. 171 ± 63,8 mg/dL ( p < 0,005). CONCLUSION : les patients diabétiques dialysés ont un équilibre glycémique satisfaisant au vu du TIR. Cependant la variabilité glycémique est importante, notamment liée à la dialyse, ce qui n’est pas mis en évidence par la simple mesure de l’Hba1c trimestriellement. Nos données vont dans le sens d‘une préconisation d’utilisation plus répandue de cet outil chez les sujets dialysés car les complications du diabète sont surtout liées à cette variabilité glycémique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03176222
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 22, 2021 - 11:16:38 AM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:02 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, June 23, 2021 - 6:27:30 PM

File

thEx_Montpellier_UM_Med_2020_G...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03176222, version 1

Collections

Citation

Manon Guillot. Évaluation des profils glycémiques de patients diabétiques dialysés : étude prospective observationnelle. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03176222⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

107