Étude descriptive de l’anxiété liée à l’incertitude chez les étudiants de 6e année de médecine de la faculté de Brest et étude comparative entre les étudiants envisageant la médecine générale et les autres spécialités médicales - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Uncertainty-related anxiety among medical students: a descriptive study of uncertainty-related anxiety in 6th year medical students at the Faculty of Brest. A comparative study between students considering general medicine and other medical specialties

Étude descriptive de l’anxiété liée à l’incertitude chez les étudiants de 6e année de médecine de la faculté de Brest et étude comparative entre les étudiants envisageant la médecine générale et les autres spécialités médicales

Abstract

Unexplained symptoms in general medicine range from 20 to 74% of consultations. In addition to causing economic loss (increased health care spending), uncertainty is the cause of lower job satisfaction. Method : this was an observational, epidemiological, descriptive, cross-sectional, unicentric and comparative study. It took place at the Faculty of Medicine of Brest and involved 6th year medical students in 2019-2020. The results of the PRU questionnaire were compared between students considering general medicine and those considering another specialty. Results : the internal consistency of the PRU questionnaire was validated. The multivariate analysis did not show any significant difference in uncertainty-related anxiety according to the different specialties considered. However, it showed that men tend to be less worried about negative consequences compared to women. Discussion : item CQ13 does not improve psychometric properties in any area. For future studies, a reformulation of this item, would probably be necessary in order to improve the psychometric properties of the questionnaire. The uncertainty results from various factors: the complexity of the symptoms, the possibility of inconsistent or rare results, the individual characteristics of the patient as well as those of the physician. It would be necessary to integrate reflective writing and experience sharing work into the medical training program from the early years of study in order to improve tolerance as well as acceptance of uncertainty. Conclusion : the psychometric validity of the PRU questionnaire has been established. Men tend to be less worried about the negative consequences of uncertainty. No significant difference in uncertainty related anxiety was found according to the specialties considered. Despite the various existing teachings, it seems to be necessary to develop and systematize the management of uncertainty among students as well as physicians.
Les symptômes inexpliqués en médecine générale sont de l’ordre de 20 à 74% des consultations. En plus d’engendrer des pertes économiques (majoration des dépenses de santé), l’incertitude est à l’origine d’une moindre satisfaction au travail. Méthode : il s’agissait d’une étude observationnelle, épidémiologique, descriptive, transversale, unicentrique et comparative. Elle a eu lieu à la faculté de médecine de Brest et concernait les étudiants en médecine de 6ème année en 2019-2020. Les résultats du questionnaire PRU ont été comparés entre les étudiants envisageant la médecine générale, et ceux envisageant une autre spécialité. Résultats : La consistance interne du questionnaire PRU a été validée. L’analyse multivariée n’a pas été mis en évidence de différence significative concernant l’anxiété liée à l’incertitude, selon les différentes spécialités envisagées. Mais il a été montré que les hommes seraient moins inquiets quant aux conséquences négatives, par rapport aux femmes. Discussion : l’item CQ13 n’améliore les propriétés psychométriques dans aucun domaine. Une reformulation de cet item, pour de prochaines études, serait probablement nécessaire afin d’améliorer les propriétés psychométriques du questionnaire. L’incertitude résulte de divers facteurs : de la complexité des symptômes, de la possibilité de résultats non concordants ou bien rares, des caractéristiques individuelles du patient mais aussi du médecin. Il serait nécessaire d’intégrer au programme des formations médicales, dès les premières années d’études, des travaux d’écriture réflexive et de partages d’expérience afin d’améliorer la tolérance à l’incertitude, et l’acceptation de celle-ci. Conclusion : la validité psychométrique du questionnaire PRU a été établie. Les hommes seraient moins inquiets quant aux conséquences négatives liées à l’incertitude. Aucune différence significative concernant l’anxiété liée à l’incertitude, n’a été mise en évidence selon les spécialités envisagées. Malgré les différents enseignements existants, il est nécessaire de développer et de systématiser la gestion de l’incertitude chez les étudiants et les médecins.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-Medecine_Generale-2021-ARRIVE_Alexandrine.pdf (956.25 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03177468 , version 1 (23-03-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03177468 , version 1

Cite

Alexandrine Arrive. Étude descriptive de l’anxiété liée à l’incertitude chez les étudiants de 6e année de médecine de la faculté de Brest et étude comparative entre les étudiants envisageant la médecine générale et les autres spécialités médicales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03177468⟩
61 View
411 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More