Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apport des biomarqueurs Alzheimer au diagnostic de la maladie de Creutzfeldt-Jakob

Résumé : Le diagnostic de certitude des maladies à prion repose sur l’examen anatomopathologique du système nerveux central. Un diagnostic du vivant du patient précis et fiable étant nécessaire pour une information et une prise en charge adéquate, des critères diagnostiques internationaux pour la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) ont été proposés. Toutefois leur précision diagnostique reste imparfaite. La protéine Tau dans le liquide cérébrospinal (LCS) est rapportée comme très élevée dans cette pathologie et une étude préliminaire a montré un rôle possible du ratio protéine Tau hyperphosphorylée sur Tau (P-Tau/Tau) pour le diagnostic positif et différentiel. Les biomarqueurs Alzheimer dans le LCS pourraient avoir un intérêt dans le diagnostic de MCJ.
Objectif :
Évaluer l’efficience du ratio P-Tau/Tau à distinguer la MCJ des autres étiologies chez des patients présentant un trouble neurocognitif rapidement évolutif ayant un dosage dans le LCS de Tau >1000 pg/ml et comparer l’apport diagnostique du ratio aux critères diagnostiques actuels.
Méthode :
Vingt-quatre patients avec un trouble neurocognitif rapidement évolutif et un dosage de Tau > 1000 pg/ml ont été inclus. Afin secondairement d’évaluer l’apport du ratio en comparaison aux critères diagnostiques actuels, 49 patients MCJ qui avaient bénéficié des biomarqueurs Alzheimer ont été inclus dans 7 CHU français. Tous les centres ont utilisé les mêmes critères diagnostiques.
Résultats:
Les diagnostics étiologiques des patients étaient une MCJ (n = 11), une maladie d’Alzheimer (n = 11), une dégénérescence lobaire fronto-temporale (n = 1) et une encéphalopathie de GayetWernicke (n = 1). En utilisant le seuil de 0,075 pour le ratio P-Tau/Tau, tous les patients avec MCJ ont été correctement catégorisés. Seul un patient atteint d’une autre pathologie (7.7%) a été classé à tort comme MCJ. La sensibilité du ratio P-Tau/Tau était de 100% chez les 49 patients MCJ alors qu’elle était de 81.6% pour les critères cliniques, 91.7% pour l’IRM, 50% pour l’EEG et 55.10% pour la protéine 14- 3-3.
Conclusion :
Les biomarqueurs Alzheimer et notamment le ratio P-Tau/Tau semblent avoir une précision diagnostique satisfaisante pour le diagnostic positif et différentiel de MCJ ainsi qu’une valeur ajoutée en comparaison des critères actuels de MCJ. Ils devraient être réalisés en pratique clinique courante chez les patients présentant un déclin cognitif rapide permettant d’alerter le clinicien sur une forte présomption de MCJ en cas de valeurs de Tau élevé associée à un ratio faible.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03182150
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, March 26, 2021 - 10:53:32 AM
Last modification on : Friday, April 16, 2021 - 3:25:39 AM

File

Elise_Faraut.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03182150, version 1

Citation

Élise Faraut. Apport des biomarqueurs Alzheimer au diagnostic de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03182150⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

12