L’autogestion : un moyen d’habiter la ville « différemment » ? Le cas de la « maison Mimir » : une analyse des relations entre autogestionnaires strasbourgeois et institutions locales - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Self-management : a way to inhabit the city "differently" ? The study-case of "la maison Mimir" : an analysis of the relationship between the self managers of Maison Mimir in Strasbourg, and Strasbourg’s institutions

L’autogestion : un moyen d’habiter la ville « différemment » ? Le cas de la « maison Mimir » : une analyse des relations entre autogestionnaires strasbourgeois et institutions locales

Abstract

This report concerns the special form of organization that is self-management, via a study of the operation of a self-managed association and its relationships with classic institutionnal actors. Participant observation and interviews with volunteers from "la maison Mimir" as well as elected officials and advisers from Strasbourg city show us the deep activist nature of the association. Mimir was born and keeps living thanks to the anarchist and libertarian ideals of its volunteers. They manage to be completely independant from Strasbourg city hall thanks to the associative network in which they work. The social and culturel space they built consists of a multitude of different expérimentations that are meant to show that it is possible and sometimes preferable to do things differently.
Ce mémoire s’intéresse à la forme d’organisation inédite qu’est l’autogestion, via l’étude du fonctionnement d’une association autogérée et de ses relations avec des acteurs institutionnels classiques. L’observation participante et des entretiens avec des bénévoles de la « maison Mimir » ainsi qu’avec des élus et chargés de mission de la ville de Strasbourg permettent de montrer le caractère éminemment militant de l’association. La « maison Mimir » doit en effet sa naissance et son existence aux idéaux anarchistes et libertaires des bénévoles, qui parviennent à s’émanciper de toute aide provenant de la mairie de Strasbourg grâce au réseau associatif dans lequel ils s’inscrivent. L’espace social et culturel qu’ils ont réussi à construire consiste en une multitude d’expérimentations qui ont pour ambition de démontrer que d’autres manières de faire sont réalisables et souhaitables.
Fichier principal
Vignette du fichier
LABROSSE_Martin_RAPPORT_TFE_2019.pdf (2.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03184683 , version 1 (29-03-2021)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03184683 , version 1

Cite

Martin Labrosse. L’autogestion : un moyen d’habiter la ville « différemment » ? Le cas de la « maison Mimir » : une analyse des relations entre autogestionnaires strasbourgeois et institutions locales. Sciences de l'ingénieur [physics]. 2019. ⟨dumas-03184683⟩
35 View
231 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More