Apport des nouvelles technologies dans la mesure de l’ostéointégration en implantologie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Apport des nouvelles technologies dans la mesure de l’ostéointégration en implantologie

Abstract

L’implantologie s’est considérablement développée depuis 20 ans et de nombreux praticiens s’y forment. Avant la fin des années 1990, les seules techniques à la disposition du praticien pour évaluer l’ostéointégration d’un implant étaient qualitatives. Depuis, les industriels ont développé des méthodes quantitatives pour mesurer l’ostéointégration d’un implant. Il existe aujourd’hui 2 méthodes quantitatives : la mesure par DCA (Damping Capacity Analysis) et la mesure par RFA (resonance frequency analysis). La littérature montre alors que pour mesurer l’ostéointégration d’un implant, la technique par RFA (Osstell et Penguin) est plus fiable et plus reproductible que la technique par DCA (Periotest). Cependant, le Periotest semble être l’appareil qui est le plus à même à prédire un échec implantaire. Au final, le praticien doit, en plus de la mesure par le Periotest, l’Osstell ou le Penguin, pouvoir utiliser toutes les données recueillies lors de l’anamnèse, l’examen clinique, l’examen radiologique, et le test contre-torque. Il peut ainsi poser son diagnostic et décider de la meilleure thérapeutique à mettre en place.
Fichier principal
Vignette du fichier
Dentaire_Licha_Cyril_DUMAS.pdf (3.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03186783 , version 1 (31-03-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03186783 , version 1

Cite

Cyril Licha. Apport des nouvelles technologies dans la mesure de l’ostéointégration en implantologie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03186783⟩
88 View
524 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More