Le plan personnalisé de coordination en santé, un outil d’aide à la coordination des situations complexes en soins primaires : connaissance, adaptation au besoin et à la pratique des médecins généralistes de Savoie : enquête de pratiques professionnelles - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

The French “Health coordination personal plan” (“Plan Personnalisé de Coordination en Santé »): a coordination tool for complex cases in primary care knowledge, matching to needs and GP’s daily practice in Savoie: professional practice survey

Le plan personnalisé de coordination en santé, un outil d’aide à la coordination des situations complexes en soins primaires : connaissance, adaptation au besoin et à la pratique des médecins généralistes de Savoie : enquête de pratiques professionnelles

Abstract

Background: Complexity in health care is an important issue linked to epidemiological and demographic transition, to health components and to the French social and health care system fragmentation. It needs global, personalized, coordinated and patient-centered approaches which take into account both economic and care access issues. Health pathways coordinated by GPs is the response chosen by the authorities. One of its tools is PPCS supported by MRSS ("Maison des réseaux de santé de Savoie") but which is not widely used. This study aims at discovering whether it is due to lack of knowledge or due to inadaptation. It also examines the role of MRSS. Method: It is a professional practices study led by a descriptive and analytic transversal observational and quantitative method. A self-answered questionnaire was sent to 424 liberal GPs involved in general practice. 202 answers were necessary. Results: 63 full answers have been collected. Every GP deals with complexity and encounter difficulties. About 25% of their patients are in complex situation. People aged above 60 are more likely to be in such situations. 95% of GPs have already been involved in coordination but without any helpful tool for 77% of them. 89% need help and their specific needs are not met. PPCS is unknown by 67% of GPs but could meet some needs and be helpful in patients care. It is not adapted because it is time-consuming, creating extra administrative complexity, and meetings are difficult to achieve. PPCS use can improve some of these matters. 87% of GPs know MRSS. It’s the main mean of communication. 70% of GPs wouldn’t use PPCS on their own but 86% of GPs would be willing with the support of MRSS. Financial outcome is a problem for 90% of GPs. Discussion: Despite the lack of statistical power, the results are consistent with literature regarding type of persons, their amount, and their foreseen increase. PPCS is the only global coordination tool, it could be appealing but is not well-known and marred by prejudices. MRSS must give long-term support and to reinforce communication targeting newly settled GPs, men, rural areas, and individual practices. Conclusion and prospects: Complexity in health care will increase consequentially. Our Health care system must change. To be sustainable, PPCS must be improved and must be considered with the couple GP-coordination support device “DAC”. It shouldn’t be a mere tool, it should be set for every case that needs coordinated acts whatever its complexity level and should actually be a “shared language” for all these cases. Professional changes toward coordinated practices can be a way to achieve goals, primary care is widely involved. Changes have to be supported.
Introduction : Les patients en situation complexe sont une problématique importante, liée à la transition épidémiologique et démographique, aux nombreux déterminants de santé et à la fragmentation du système sanitaire et social. Leurs prise en charge nécessitent d’être globales, personnalisées, coordonnées, centrées sur le patient, intégrant les enjeux budgétaires et d’accès aux soins. Les parcours de santé coordonnés par le médecin traitant sont la réponse choisie par les pouvoirs publics. Un des outils est le Plan personnalisé de santé (PPS) / Plan personnalisé de coordination en santé (PPCS), porté par la Maison des réseaux de santé de Savoie (MRSS) mais peu utilisé. Ce travail cherche à savoir si en Savoie, cela résulte d’une méconnaissance ou d’une inadaptation. Il étudie aussi la place de la MRSS. Matériels et méthode : Une enquête de pratique professionnelle par enquête transversale observationnelle quantitative descriptive et analytique a été réalisée par questionnaires autoadministrés. 464 médecins généralistes libéraux pratiquant la médecine générale ont été inclus, le nombre de sujets nécessaire était de 202. Résultats : 63 réponses complètes ont été obtenues. Tous les médecins généralistes rencontrent des situations complexes (environ 25% de leurs patients) et ont des difficultés. Les plus de 60 ans sont fréquemment en cause. 95% des médecins généralistes ont déjà coordonné une situation complexe, sans outil pour 77% d’entre eux. 89% ont besoin d’aide et leurs besoins spécifiques ne sont pas couverts. Le PPCS est méconnu à 67%, il pourrait répondre au besoin des médecins généralistes et faciliter la prise en charge des patients. Ses points d’inadaptation sont : la chronophagie, un surplus de travail, la complexité administrative surajoutée et la difficulté à réaliser les concertations. L’utilisation du PPCS en améliore certains. 87% des médecins généralistes connaissent la MRSS. Elle est le principal vecteur d’information. 70% des médecins généralistes n’utiliserait pas seul le PPCS, mais 86 % l’utiliseraient avec la MRSS. La rémunération est problématique pour 90%. Discussion : Les résultats manquent de puissance mais sont cohérents avec la littérature concernant les situations complexes, les personnes concernées, leur volume et leur augmentation pressentie. Le PPCS est le seul outil généraliste, il a un potentiel attractif mais est méconnu ou entaché de préjugés. La MRSS doit fournir un appui durable et renforcer sa communication en ciblant les jeunes installés, les hommes, les zones rurales et cabinets individuels. Conclusion et perspectives : Les situations complexes seront de plus en plus fréquentes. Le système sanitaire doit se réinventer. Pour être viable le PPCS doit être amélioré et fonctionner avec le couple médecin généraliste - Dispositif d’appui à la coordination (DAC). Au-delà d’un outil, il devrait formaliser les prises en charge coordonnées quelles que soient leurs complexités et être un « langage commun » pour pouvoir être universel. La mutation des pratiques vers un exercice coordonné peut être une réponse aux enjeux, les soins primaires y ont un rôle majeur. Elle doit être accompagnée.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021GRAL5018_marty-mauris_amelie_dif.pdf (5.1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03191061 , version 1 (06-04-2021)

Identifiers

Cite

Amélie Marty-Mauris. Le plan personnalisé de coordination en santé, un outil d’aide à la coordination des situations complexes en soins primaires : connaissance, adaptation au besoin et à la pratique des médecins généralistes de Savoie : enquête de pratiques professionnelles. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03191061⟩
179 View
694 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More