Participation et apprentissage en jeu de rôle grandeur nature. Étude de cas du larp itinérant et historique Legion - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Participation et apprentissage en jeu de rôle grandeur nature. Étude de cas du larp itinérant et historique Legion

(1, 2)
1
2

Abstract

A niche hobby, live action role-playing games or "larp" has been relatively little studied by research in the sciences of education. This board game has the interesting specificity of involving the body in an intercreative and theatrical activity (Caïra, 2007; Kapp, 2013; David, 2015, 2016; Harviainen et al., 2018). Studying the individual and social participation processes that take place before, during and after a larp can help us understand the learning processes in an informal learning situation (Schugurensky, 2007; Brougère, 2009, 2016). We base our analysis on an auto-ethnographic participation-observation method, expanded by interviews with players and designers of the larp Legion (Rolling, 2016). This larp is organized as a winter walk in the Czech Republic to experience a Czech historical story and, by its corporeality, constitutes an example easily differentiated from a board game or a tabletop role-playing game. Our analysis leads to understand how the device encourages self-directed learning to “better” participate in the ludic and theatrical mechanisms proposed, and promotes the constitution of ephemeral communities of practice (Lave, Wenger, 1991; Wenger, 2005; Berry, 2008) whose discussions and debriefing contribute to social, emotional and cognitive learning. The methodology used opens the way to possible associations between research practices and larp role play practices.
Loisir de niche, le jeu de rôle grandeur nature ou « larp » a été relativement peu étudié par la recherche en sciences de l'éducation. Ce jeu de société a pour spécificité intéressante d’impliquer le corps dans une activité intercréative et théâtrale (Caïra, 2007 ; Kapp, 2013 ; David, 2015, 2016 ; Harviainen et al., 2018). L'étude des processus de participation individuelle et sociale qui ont lieu avant, pendant et après un larp peut nous aider à en comprendre les processus d'apprentissage dans une situation d’apprentissage informelle (Schugurensky, 2007 ; Brougère, 2009, 2016). Nous basons notre analyse sur une participation-observante auto-ethnographique, complétée par des entretiens avec des joueur·euses et des concepteur·trices du larp Legion (Rolling, 2016). Celui-ci est organisé comme une marche hivernale en République Tchèque pour vivre un récit historique tchèque et constitue par sa corporalité un exemple facilement différentiable du jeu de société ou du jeu de rôle dit « sur table ». Notre analyse nous amène à comprendre comment le dispositif encourage l’apprentissage auto-dirigé pour « mieux » participer aux mécanismes ludiques et théâtraux proposés, et favorise la constitution de communautés éphémères de pratiques (Lave, Wenger, 1991 ; Wenger, 2005 ; Berry, 2008) dont les échanges et le débriefing contribuent à des apprentissages sociaux, émotionnels et cognitifs. La méthodologie utilisée ouvre la voie à des associations possibles entre pratiques de recherche et pratiques de jeu de rôle en larp.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mémoire Michael Freudenthal - modif-rem-ano - Vfinale.pdf (3.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03191475 , version 1 (07-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03191475 , version 1

Cite

Michael Freudenthal. Participation et apprentissage en jeu de rôle grandeur nature. Étude de cas du larp itinérant et historique Legion. Sciences de l'Homme et Société. 2020. ⟨dumas-03191475⟩
853 View
390 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More