Ressenti des médecins généralistes sur la création du poste d’assistant médical : étude qualitative par entretien semi-dirigé parmi les médecins généralistes de Dordogne - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

General practitioner’s feelings about the medical assistant: qualitative study based on Dordogne general practitioners

Ressenti des médecins généralistes sur la création du poste d’assistant médical : étude qualitative par entretien semi-dirigé parmi les médecins généralistes de Dordogne

Abstract

Introduction: in France, more and more patients are unable to find a family doctor. Indeed, access to care is very unequal, but in general, the number of general practitioners is constantly decreasing. In order to welcoming more patients by freeing up doctors' care time, the medical assistant, a new healthcare player, is emerging. The aim of this study is to explore the representations of general practitioners in Dordogne about the medical assistant. Method: qualitative study on independent general practitioners in Dordogne through semi-structured individual interviews. Results: the arrival of the medical assistant can make the doctors concerned about a deep change of habits. Doctors are apprehensive about the future of the relationship with the patient because of a potential decrease in the time they would have to devote to them. They fear losing their place as a privileged interlocutor and their freedom as an independant practitioner. According to them, the help provided by the medical assistant would be interesting to free them from administrative duties, but giving them a medical role would only be possible if the medical assistant were given appropriate background. Doctors who are already benefiting from the medical assistant have few objections because of the flexibility of this work and the missions that they can entrust to them. They see an improvement in their quality of life and in patient’s care, which is why the sustainability of the assistance is crucial to them to maintain the job position. Discussion: as the medical assistant is still unknown in France, its deployment can be frightening and is therefore currently not unanimously accepted. Certain aspects need to be perfected to guarantee that the doctor maintains an intimate and patient-centered medicine. Doctors already benefiting from a medical assistant could reassure their peers by reporting their positive experience. Suggestions from the profession as a whole may be worth exploring.
Introduction : en France, de plus en plus de patients ne parviennent pas à trouver de médecin traitant. En effet, l’accès au soin est très inégalitaire selon les territoires mais de façon générale, le nombre de médecins généralistes installés en libéral est en constante diminution. Dans l’optique de permettre aux médecins d’accueillir plus de patients en leur libérant du temps de soin, l’assistant médical, nouvel acteur de santé, est en train de voir le jour dans les cabinets de médecine générale. Le but de cette étude est d’explorer les représentations des médecins généralistes de Dordogne concernant l’arrivée de l’assistant médical. Méthode : réalisation d’une étude qualitative portant sur des médecins généralistes libéraux de Dordogne, par entretiens individuels semi-dirigés et analyse par la méthode de théorisation ancrée. Résultats : l’arrivée de l’assistant médical fait craindre chez les médecins une révolution de leur façon de travailler et un changement profond de leurs habitudes. Les médecins appréhendent l’avenir de la relation avec le patient du fait d’une diminution potentielle du temps qu’ils auraient à leur consacrer. Ils redoutent de perdre leur place d’interlocuteur privilégié et leur indépendance en tant que praticien libéral. Selon eux, l’aide apportée par l’assistant médical serait intéressante pour les libérer du poids des charges administratives mais leur donner un rôle médical ne serait possible qu’à condition de leur assurer une formation adaptée. Les médecins déjà bénéficiaires de l’assistant médical ont quant à eux peu d’objections du fait de la souplesse de ce travail et des missions qu’ils peuvent leur confier. Ils constatent même une amélioration de leur qualité de vie et de la prise en charge des patients, c’est pourquoi la pérennité des aides est capitale à leurs yeux pour maintenir le poste. Discussion : l’assistant médical étant encore méconnu en France, son déploiement peut faire peur et ne fait donc actuellement pas l’unanimité. Certains aspects sont à perfectionner pour garantir au médecin le maintien d’une médecine intimiste et centrée sur le patient. Les médecins déjà bénéficiaires d’un assistant médical pourraient permettre de rassurer les autres en rapportant leur expérience positive. Des suggestions émises par l’ensemble de la profession peuvent être à explorer.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2021_Dunikowski.pdf (3.64 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03192207 , version 1 (07-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03192207 , version 1

Cite

Chloé Dunikowski. Ressenti des médecins généralistes sur la création du poste d’assistant médical : étude qualitative par entretien semi-dirigé parmi les médecins généralistes de Dordogne. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03192207⟩
135 View
118 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More