Taux d'échec de la première tentative d’intubation trachéale dans la prise en charge de l’arrêt cardio-respiratoire en extra-hospitalier - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Failure rate of the first endotracheal intubation attempt in the management of out-of-hospital cardiac arrest

Taux d'échec de la première tentative d’intubation trachéale dans la prise en charge de l’arrêt cardio-respiratoire en extra-hospitalier

Abstract

Introduction: endotracheal intubation (ETI) is commonly used for the airway management during out-of-hospital cardiac arrest (OHCA). The advanced procedure of ETI provides a definitive airway protection. However, ETI is a complex procedure and exposes to many complications that can lead to resuscitation failure. Several recent international studies have criticized the dominant role of ETI in OHCA. Optimal airway management in OHCA is unclear. We decided to study the failure rate of the first attempt of ETI in OHCA and the variables associated with this failure. We also looked for the rate of difficult intubation and adverse events in patients with out-of-hospital cardiac arrest. Methods: we performed an ancillary study based on the results of the SMURIDS PROJECT study, a prospective, multicentre and observational study during 17 months and involved 10 prehospital emergency medical services in metropolitan France. Patients aged 15 years or older with OHCA were included in the study. Patients who received therapy to facilitate the ETI were excluded. After each ETI, the operator was asked to complete a data collection form with information on operator, patient, and environmental characteristics during the intubation. The main objective was to evaluate the failure rate of the first intubation attempt in the OHCA. Results: 848 patients with OHCA were analysed. 291 tracheal intubations failed on the first attempt (34,3%; 95% CI = 31,1-37,5). 128 ETI were considered difficult (15,1%; 95% CI = 12,7-17,5) with an ETI defined as difficult for an IDS score > 5. Multivariate analysis isolated 6 variables associated with failure of the first ETI attempt: ENT abnormality, the inter-incisal space less than two fingerbreadths, male gender, the presence of vomiting, the practice of ETI without interrupting chest compressions, and an operator with experience of 50 or fewer previous ETI. The incidence of adverse events was 14,7%. Conclusion: the rate of failure of the first attempt at ETI in the OHCA patient was high. We isolated six variables associated with an excess risk of this failure. Most of the risk factors could only be identified at the time they occurred. The rate of complications increased with the number of attempts.
Introduction : l’intubation trachéale (IT) est couramment utilisée dans la gestion des voies aériennes supérieures (VAS) du patient en arrêt cardio-respiratoire en extra-hospitalier (ACEH). Permettant un contrôle définitif des VAS, l’IT reste une procédure complexe et expose à de nombreuses complications pouvant entrainer l’échec de la réanimation. Plusieurs études internationales récentes ont critiqué la place prépondérante de l’IT dans l’ACEH. Les stratégies de gestion optimales des VAS en cas d’ACEH restant floues, nous avons décidé d’étudier le taux d’échec de la première tentative de l’IT chez les patients en ACEH ainsi que les variables associées à cet échec. Nous avons également recherché le taux d’intubation difficile et le taux de survenue de complications chez le patient en ACEH. Méthodes : nous avons réalisé une étude ancillaire basée sur les résultats de l’étude SMURIDS PROJECT, une analyse observationnelle, prospective, multicentrique réalisée sur 17 mois et impliquant 10 services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) en France métropolitaine. Les patients âgés de 15 ans ou plus et présentant un ACEH étaient inclus dans l’étude. Les patients ayant reçu une thérapeutique pour faciliter l’IT étaient exclus. Après chaque intubation trachéale, l'opérateur devait remplir un formulaire de collecte de données avec des informations sur les caractéristiques de l'opérateur, du patient et sur les conditions environnementales pendant l’intubation. L’objectif principal était d’évaluer le taux d'échec de la première tentative d'intubation chez le patient en ACEH. Résultats : durant la période de l’étude, 848 patients en ACEH ont été analysés. 291 intubations trachéales ont échoué lors de la première tentative (34,3% ; IC 95% = 31,1–37,5). 128 IT ont été jugées difficiles (15,1% ; IC 95% = 12,7–17,5) avec une IT définie comme difficile pour un score IDS > 5. Une analyse multivariée a isolé 6 variables associées à l’échec de la première tentative d’IT : la présence d’anomalies ORL, un espace inter-incisif inférieur à deux travers de doigts, le sexe masculin, la présence de vomissements, la poursuite du massage cardiaque externe (MCE) durant l’IT et un opérateur avec une expérience de 50 IT ou moins déjà pratiquées. La fréquence des évènements indésirables était de 14,7%. Conclusion : le taux d’échec de la première tentative d’IT chez le patient en ACEH était élevé. Nous avons isolé six variables associées à un sur-risque de cet échec. La plupart des facteurs de risque n'ont pu être identifiés qu'au moment où ils se sont produits. Le taux de complications augmentait avec le nombre de tentatives.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_Spe_2021_Tazi.pdf (7.23 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03202298 , version 1 (19-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03202298 , version 1

Cite

Georges Tazi. Taux d'échec de la première tentative d’intubation trachéale dans la prise en charge de l’arrêt cardio-respiratoire en extra-hospitalier. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03202298⟩
164 View
367 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More