Issues obstétricales et néonatales après fécondation in vitro chez les patientes obèses - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Obstetric and neonatal outcomes after IVF in obese patients

Issues obstétricales et néonatales après fécondation in vitro chez les patientes obèses

Abstract

Introduction: Obesity is a public health problem with an increase in obstetric and neonatal complications. At the same time, IVF techniques also increase obstetrical and neonatal risks. The aim of this study is to compare the obstetrical and neonatal outcomes of obese patients with induced pregnancy by IVF compared to obese patients who had a spontaneous pregnancy. Materials and methods: All patients who gave birth in the Caen CHU between the 1st of January in 2011 and the 31st of December in 2017 were included retrospectively. We used propensity scores to compare our two groups. Results: 2,630 patients with a BMI greater than 30 kg/m² were included in this study with a median BMI of 33 kg/m² for the IVF group and 34 kg/m² for the non-IVF group. The unmatched analysis between IVF and non-IVF pregnancies found no significant difference for obstetric and neonatal outcomes. After matching, the risk of induction of labor is higher with an OR of 2.14 [95% CI 1.05 - 4.37] in IVF patients. The risk of neonatal hospitalization was also higher with an OR of 3.0 [95% CI 1.07 - 8.43]. Conclusion: The impact of IVF for obese patients is not significant for obstetric outcomes except for labor induction. The risk of hospitalization in neonatal intensive care is increased. Transversal management of these couples undergoing ART is essential. An information on the risks associated with pregnancy and neonatal outcome in relation to maternal obesity and the IVF procedure must be explained.
Introduction : l’obésité est un problème de santé publique responsable d’une augmentation des complications obstétricales et néonatales. Parallèlement les techniques de FIV majorent également les risques obstétricaux et néonataux. Le but de cette étude est d’étudier les issues obstétricales et néonatales des patientes obèses ayant obtenu une grossesse par FIV comparées aux patientes obèses ayant eu une grossesse spontanée. Matériels et méthodes : toutes les patientes ayant accouché dans le centre du CHU de Caen entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2017 ont été inclues de façon rétrospective. Nous avons utilisé les scores de propension pour comparer nos deux groupes. Résultats : 2630 patientes avec un IMC supérieur à 30 kg/m² ont été incluses dans l’étude. L’analyse sans appariement entre les grossesses FIV et non-FIV ne retrouve aucune différence significative pour les issues obstétricales et néonatales. Après appariement, le risque d’induction du travail est plus élevé avec un OR de 2.14 [IC 95% 1,05 – 4,37]. Le risque d’hospitalisation en néonatalogie est également plus élevé avec un OR de 3,0 [IC 95% 1,07 – 8,43]. Conclusion : l’impact de la FIV pour les patientes obèses n’est pas significatif pour les issues obstétricales et néonatales, en dehors de l’induction du travail dans le groupe FIV et du risque d’hospitalisation en néonatalogie. Une prise en charge en AMP est raisonnable après une information claire de ces couples et un suivi obstétrical adapté.
Fichier principal
Vignette du fichier
VATELOT Camille GYO.pdf (709 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03204163 , version 1 (21-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03204163 , version 1

Cite

Camille Vatelot. Issues obstétricales et néonatales après fécondation in vitro chez les patientes obèses. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03204163⟩
46 View
116 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More