Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les « Fake News » dans la santé. Rôle du pharmacien d’officine

Résumé : Les utilisateurs ordinaires d'internet et particulièrement des réseaux sociaux peuvent produire et partager différents types d’informations sans en vérifier la véracité. La propagation d’une information erronée, volontairement ou non, est appelée « fake news ». Les « fake news » en matière de santé peuvent être particulièrement problématiques car elles peuvent modifier les comportements préventifs mais aussi thérapeutiques. Bien que ce phénomène ne soit pas nouveau, la vitesse de diffusion de ces informations atteint désormais un tel niveau qu’il est dorénavant difficile de pouvoir le réguler et/ou l’enrayer. Le rôle du pharmacien, en tant qu’éducateur au service du patient, lui donne une place centrale pour l’aider à déceler les fausses informations circulant sur internet. Après avoir redéfini l’origine de la « fake news » et apporté une définition à ce terme, nous avons étudié les différents mécanismes de propagation de ces informations grâce à la conceptualisation de différents auteurs. La santé est un élément primordial pour la population et la recrudescence d’informations erronées est un réel problème susceptible d’avoir des répercussions dramatiques pour les citoyens. Les principales disciplines concernées sont celles touchant la majeure partie de la population mondiale telle que l’infectiologie (vaccin, physiopathologie des agents infectieux), les maladies cardiovasculaires (diabète, hypertension artérielle), les troubles alimentaires ou encore le tabagisme. La compréhension des mécanismes de diffusion des fausses informations relatives à la santé, ouvre un champ d’action à la fois complexe et extrêmement large permettant d’initier des mesures correctives. Le pharmacien d’officine, grâce à sa proximité et sa relation particulière avec les patients, se doit d’être l’acteur principal permettant d’éclairer le patient sur ses interrogations et sur ses doutes quant à l’efficacité et la sécurité des traitements qui lui sont dispensés. La mise en place de collectifs interdisciplinaires (psychologue, sociologue, linguiste, pharmacien, médecin, infirmier, etc…) veillant à la diffusion d’informations fiables par l’intermédiaire de forums ou de sites dédiés aux interrogations des patients sera probablement le meilleur outil pour ralentir ou critiquer la diffusion de fausses informations et orienter la population vers des sources sûres. Les pharmaciens sont des professionnels de santé clés qui possèdent les ressources et la formation nécessaires pour contribuer à la lutte contre des urgences sanitaires. Ils peuvent être une source précise et fiable d'informations pour la population. Le pharmacien d’officine peut et doit avoir un rôle important sur deux thématiques très importantes des « fake news » que sont les vaccins et les maladies transmissibles.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03207703
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, May 10, 2021 - 4:44:55 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:46 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, August 11, 2021 - 6:03:21 PM

File

BENSADON_Alexis.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03207703, version 1

Citation

Alexis Bensadon. Les « Fake News » dans la santé. Rôle du pharmacien d’officine. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-03207703⟩

Share

Metrics

Record views

59

Files downloads

158