Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Ouverture vingt-quatre heures sur vingt-quatre du service de réanimation du centre hospitalier de Lorient : le point de vue des soignants. Analyse et réflexions

Résumé : La suppression des horaires de visites dans les services de surveillance continue et réanimation, c’est-à-dire une possibilité d’accueil vingt-quatre heures sur vingt-quatre des familles, pourrait améliorer le vécu du séjour en réanimation des familles et des patients. Mais l’impact sur le travail des soignants fait souvent redouter la mise en place d’une telle politique. Notre étude a donc pour but d’analyser le point de vue des soignants avant et après la mise en place de ces nouvelles modalités d’accueil. Méthode : L’étude a été menée au centre hospitalier Bretagne sud (CHBS), hôpital du Scorff, à Lorient. Des questionnaires ont été mis à disposition de l’ensemble des soignants du pôle unité de surveillance continue-réanimation au cours de deux périodes : l’une un mois avant, et l’autre un an après l’ouverture du service. Résultats : Cinquante-six et 47% des soignants ont respectivement répondu au premier et au deuxième questionnaire. Avant l’ouverture, 57,1% des soignants sont favorables à la mise en place de ces nouvelles mesures, et 82,9% pensent qu’une surcharge de travail en découlera. Après l’ouverture, 79,3% des soignants pensent que ces mesures sont bénéfiques pour les familles, 55,2% constatent effectivement une surcharge de travail, 75,9% estiment être plus souvent sollicités par les familles, et 13,8% d’entre eux souhaitent revenir aux horaires de visite précédents. Par ailleurs, on retrouve une augmentation statistiquement significative du nombre d’infections nosocomiales chez les patients de réanimation totale après l’ouverture du service (10,8% vs 17,3%, p : 0,03). Discussion : Malgré des craintes avant la mise en place de l’ouverture vingt-quatre heures sur vingt-quatre du service, un an après, les soignants sont globalement satisfaits de ce dispositif. Une bonne communication auprès des familles concernant l’organisation des soins est nécessaire, notamment pour limiter les sollicitations des soignants pouvant gêner leur travail. La récente pandémie de COVID-19 bouleverse les modalités d’accueil des familles en réanimation.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03210843
Contributor : Ubo Santé Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, April 28, 2021 - 10:54:43 AM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 2:23:09 PM
Long-term archiving on: : Thursday, July 29, 2021 - 6:30:07 PM

File

These-Medecine_Anesthésie Ré...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03210843, version 1

Collections

Citation

Mathias Luquet. Ouverture vingt-quatre heures sur vingt-quatre du service de réanimation du centre hospitalier de Lorient : le point de vue des soignants. Analyse et réflexions. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03210843⟩

Share

Metrics

Record views

23

Files downloads

26