Mesurer moins et mieux la pression artérielle : quelle acceptation des patients ? Une étude transversale en médecine générale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Mesurer moins et mieux la pression artérielle : quelle acceptation des patients ? Une étude transversale en médecine générale

Abstract

CONTEXTE : L’hypertension artérielle (HTA) est insuffisamment contrôlée en France. La mesure de pression artérielle (PA) est réalisée presque à chaque consultation. Une mesure tous les 3 à 5 ans est suffisante d’après les recommandations. Les conditions pour une mesure valable sont rarement remplies. Selon une étude qualitative de 2018, les patients sont indifférents à l’absence de mesure alors que les médecins généralistes réalisent ce geste pour satisfaire les patients. OBJECTIF : Valider l’hypothèse émise lors d’une étude qualitative : évaluer quantitativement le ressenti des patients de l’absence de mesure de PA. Étudier les facteurs associés au ressenti. MÉTHODE : Il s’agit d’une étude de satisfaction observationnelle quantitative prospective, déclarative par auto-questionnaires mis à disposition des patients de 20 cabinets médicaux tirés au sort dans 4 départements d’Auvergne. RÉSULTATS : La majorité (59,8%) des 492 personnes inclues avaient un ressenti indifférent ou positif de l’absence de mesure de PA ; 93,2 % avaient confiance en leur médecin. L’âge jeune, le genre masculin, l’absence de pathologie chronique, d’HTA, ou de problèmes psychiatriques, une faible fréquence de consultation, étaient associés au ressenti positif. CONCLUSION : Cette étude confirme l’hypothèse de l’étude qualitative. Les patients sont majoritairement favorables à l’absence de mesure de PA en consultation. Il existe une discordance entre le ressenti des patients et la perception des médecins. La plupart des patients font confiance à leur médecin mais la communication médecin-patient pourrait être améliorée concernant ce geste. Certaines personnes semblent plus attachées à la mesure, en rapport avec leurs antécédents personnels ou leurs représentations. La médecine générale pourrait être plus efficiente en mesurant moins et mieux la PA, la majorité des patients semble prêt à l’accepter. L’HTA pourrait être mieux prise en charge et d’autres sujets de prévention pourraient être abordés.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse BALANDREAUD Guillaume.pdf (890.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03212262 , version 1 (29-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03212262 , version 1

Cite

Guillaume Balandreaud. Mesurer moins et mieux la pression artérielle : quelle acceptation des patients ? Une étude transversale en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03212262⟩
138 View
154 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More