Évaluation des pratiques de dosage de la troponine en cas de douleur thoracique, en soins primaires, au Pays basque - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Assessment of troponin dosing practices in chest pain, in primary care, in the Basque Country

Évaluation des pratiques de dosage de la troponine en cas de douleur thoracique, en soins primaires, au Pays basque

Abstract

Introduction: in 2010, the HAS established recommendations limiting the use of troponin in ambulatory medicine to restrictive indications. However, recourse to this dosage is frequent in general medicine. The main objective of our study was to investigate the factors that led general practitioners in the Basque Country to their last prescription of troponin, for chest pain. Materials and methods: our study was a quantitative, descriptive, retrospective study by straight questionnaire from 03/16/2020 to 09/13/2020. Results: 177 general practitioners were included in our study. The main factors leading to their last prescription of troponin were the patient's cardiovascular risk factors (54.9%, n=79), chest pain suspected of acute coronary syndrome but not typical (52.1%, n=75), the wish to avoid hospitalizing the patient directly in case of low suspicion of acute coronary syndrome (47.9%, n=69), the wish to reassure the patient fearing a cardiac etiology (27.8%, n=40) and the patient's cardiovascular history (24.3%, n=28). 89.5% of practitioners (n=28) prescribed this dosage to exclude the diagnosis of acute coronary syndrome. 40% of practitioners (n=70) knew the HAS recommendations. The frequency of troponin prescription increased with the age of the practitioners (p<0.001) and decreased with knowledge of the HAS recommendations (p=0.03). 43.4% of practitioners (n=76) had an ECG machine and 31% of practitioners (n=44) performed an ECG before prescribing this dosage. The nature of the troponin result conditioned the patient management (p<0.001). Conclusion: the majority of troponin dosages in our study were prescribed for pain atypical or little suspicion of acute coronary syndrome. Cardiovascular risk factors and the patients' cardiovascular history have led the majority of practitioners to prescribe this dosage in order to exclude the diagnosis of acute coronary syndrome.
Introduction : la HAS a établi en 2010 des recommandations limitant l’utilisation de la troponine en médecine ambulatoire à des indications restrictives. Or le recours à ce dosage est fréquent en médecine générale. L’objectif principal de notre étude était d’étudier les facteurs ayant conduit les médecins généralistes du Pays basque à leur dernière prescription de troponine, en cas de douleur thoracique. Matériels et méthodes : nous avons réalisé une étude quantitative, descriptive, rétrospective par hétéro-questionnaire du 16/03/2020 au 13/09/2020. Résultats : 177 médecins généralistes ont été inclus dans notre étude. Les principaux facteurs les ayant conduits à leur dernière prescription de troponine étaient les facteurs de risque cardiovasculaire du patient (54,9%, n=79), une douleur thoracique suspecte de syndrome coronarien aigu mais pas typique (52,1%, n=75), le souhait d’éviter d’hospitaliser le patient d'emblée devant une faible suspicion de syndrome coronarien aigu (47,9%, n=69), le souhait de rassurer le patient craignant une étiologie cardiaque (27,8%, n=40) et les antécédents cardiovasculaires du patients (24,3%, n=28). 89,5% des médecins (n=128) prescrivaient ce dosage dans le but d’exclure le diagnostic de SCA. 40% des médecins (n=70) connaissaient les recommandations de la HAS. La fréquence de prescription de troponine augmentait avec l’âge des médecins (p<0,001) et diminuait en cas de connaissance des recommandations HAS (p=0,03). 43,4% des médecins (n=76) disposaient d’un électrocardiographe et 31% des médecins (n=44) ont réalisé un ECG avant de prescrire ce dosage. La nature du résultat de la troponine conditionnait la prise en charge du patient (p<0,001). Conclusion : la majorité des dosages de troponine dans notre étude étaient prescrits devant une douleur atypique ou peu suspecte de syndrome coronarien aigu. Les facteurs de risque cardiovasculaire et les antécédents cardiovasculaires des patients ont conduit la majorité des médecins à prescrire ce dosage dans le but d’exclure le diagnostic de syndrome coronarien aigu.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_Generale_2021_Bennis.pdf (4.93 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03219585 , version 1 (06-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03219585 , version 1

Cite

Yassine Bennis. Évaluation des pratiques de dosage de la troponine en cas de douleur thoracique, en soins primaires, au Pays basque. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03219585⟩
112 View
94 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More