La place de la toxine botulique dans ses indications thérapeutiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

La place de la toxine botulique dans ses indications thérapeutiques

Abstract

La toxine botulique est une neurotoxine. À ce jour, elle est considérée comme le poison le plus toxine et le plus puissant au monde, comme cinq fois plus active que la toxine tétanique. Sa dose fatale est extrêmement faible. En effet, la mort d’un adulte (70 kg) peut être entraîner par l’ingestion entre 0,1 et 1 microgramme pour la toxine botulique de type A. Du fait de cette extrême toxicité, la toxine botulique peut constituer des armes biologiques. Les différentes utilisations de la toxine botulique en thérapeutique ont incité la réalisation et la mise en place de plusieurs études mais aussi des études en cours. On distingue aujourd’hui sept sérotypes de cette neurotoxine (A, B, C, D, E, F et G) associées à des protéines protectrices non toxiques. Les neurotoxines forment un complexe appelé toxine botulique. Parmi elles, seules les toxines de type A et B sont employées en thérapeutiques. Après quelques rappels sur la neurotoxine, nous nous intéressons à l’histoire, l’origine de cette toxine non seulement chez l’homme mais également chez les animaux ainsi que ses propriétés. Pour finir, nous évoquerons la toxine dans ses différentes indications aussi bien en thérapeutiques qu’en esthétique. Seulement une bonne pratique et une connaissance anatomique sérieuse des muscles qui permettent de bien injecter ce produit. Il faut savoir que la toxine botulique ne passe ni la barrière méningée, ni la peau, elle ne détruit aucun élément anatomique. Comme étudier plus loin dans le contenu de ma thèse, les injections de toxine botulique sont modulables, réversibles et ne nécessitent aucune préparation. L’effet transitoire de la toxine constitue une garantie totale quant à la réversibilité des effets secondaires. Il s’agit d’un des traitements les plus sûrs et les plus efficaces en médecine esthétique mais aussi en thérapeutique, pour autant que l’on respecte des principes de base concernant la dilution et que l’on adapte son traitement aux particularités anatomiques de chaque patient.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rekik Chama. Thèse d'exercice de pharmacie (UPJV).pdf (1.71 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03225480 , version 1 (12-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03225480 , version 1

Cite

Chama Rekik. La place de la toxine botulique dans ses indications thérapeutiques. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-03225480⟩
103 View
614 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More