Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Consommation chronique des Benzodiazepines et apparentés chez les patients âgés en médecine générale

Résumé : Introduction : les benzodiazépines sont des médicaments à effet psychotrope largement utilisés de façon chronique dans les troubles du sommeil et de l’anxiété chez les patients âgés de plus de 65 ans. Ces médicaments sont pourtant connus pour leur iatrogénie dans cette tranche d’âge. Malgré les campagnes de sensibilisation des médecins généralistes, cette consommation chronique persiste. L’objectif de cette étude était d’identifier les mécanismes qui sous-tendent la chronicisation des benzodiazépines et apparentés chez les personnes âgées en médecine générale. Matériel et méthode : nous avons réalisé une enquête qualitative via des entretiens individuels semi-dirigés auprès de 2 populations des Bouches du Rhône : des médecins généralistes, et des patients de plus de 65 ans consommant des benzodiazépines ou apparentés depuis plus de 6 mois. Nous avons réalisé une analyse inductive inspirée de la théorisation ancrée, avec triangulation. Travail original qui étudie pour la première fois ces deux populations en miroir. Résultats : 13 médecins et 15 patients ont été interviewés. Les résultats ont permis d’élaborer 4 modèles complexes : relation médecin patient, primo-prescription de benzodiazépine ou apparenté, mécanismes de chronicisation et processus dynamique de sevrage. Ces modèles explicitaient les différents facteurs favorisants et les freins à cette consommation chronique, mais aussi leurs interactions complexes. La relation entre médecin et patient occupait une place primordiale dans les différentes étapes de cette prescription, elle pouvait être autant utilisée comme soutien dans la prise en charge que comme une entrave. L’introduction de ces médicaments répondait à des motifs d’insomnie et d’anxiété, intriqués avec des situations psychosociales souvent difficiles faisant ainsi intervenir l’empathie du médecin. Ces facteurs intervenaient aussi dans la chronicisation de la prescription et comme freins au sevrage, notamment en cas de crainte de déséquilibre ou de rechute de la part des patients comme des médecins, d'autant plus que la prescription était ancienne et initiée par un autre professionnel de santé. Les médecins semblaient conscients de cette problématique et tentaient d’appliquer au mieux les recommandations de prescription au cours des différentes phases de prescription. La conscience de la dangerosité et des limites du traitement pouvait favoriser le sevrage notamment à l’aide de techniques de communication du médecin, mais l’atténuation du risque perçu par les 2 parties était un frein supplémentaire au sevrage. La motivation au sevrage était présentée comme un processus dynamique composé de différentes phases, devant lesquelles le médecin devait adapter ses stratégies. Conclusion : la relation médecin patient est le pilier de cette problématique. Une communication optimale doit être mise en œuvre pour prévenir ce phénomène, source d’une importante morbi mortalité et d’un coût majeur de santé chez les personnes âgées. Même si ce phénomène devrait s’amoindrir à l’avenir, il faudrait intensifier les campagnes de prévention et d’information auprès des médecins et des patients.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03226314
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, May 14, 2021 - 1:45:44 PM
Last modification on : Tuesday, May 18, 2021 - 3:22:49 AM

File

ROLLAND et MAJOU THESE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03226314, version 1

Collections

Citation

Lise Majou, Marie-Caroline Rolland. Consommation chronique des Benzodiazepines et apparentés chez les patients âgés en médecine générale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03226314⟩

Share

Metrics

Record views

42

Files downloads

56