Évaluation des pratiques professionnelles des sages-femmes concernant le dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin pendant la grossesse - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Professional midwifes practices assessment concerning cervical cancer screening by Pap smear during pregnancy

Évaluation des pratiques professionnelles des sages-femmes concernant le dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin pendant la grossesse

Abstract

Objective Prenatal care can be the opportunity to increase the coverage of cervical cancer screening by cervical Pap smear in screening the women which are not screened enough, especially because of a lack of regular gynecological follow-up. This is an important issue for the midwives, which are particularly requested to carry out pregnancy follow-up. The first aim of this study was to realize an assessment of professional midwifes practices concerning cervical cancer screening by Pap smear during pregnancy, by using HAS 2013 guidelines as reference. The second aim was to describe current midwives practices and highlight their possible apprehensions and their ease in the practice of screening pregnant women. Methods A descriptive study by online survey distributed to prenatal care midwives, practicing in the hospital or out-patient sectors, was conducted from February to May 2018. This form included two clinical vignettes following by questions about the current midwives screening practices. Two hundred and seventy-three answers were included for analysis. Results In this study, a majority of midwives (69%) didn’t realize the cervical cancer screening by Pap smear for eligible women, according to the guidelines. Only 40% of midwives respected the full screening scheme of HAS guidelines when they performed a Pap test to a pregnant woman: the first at 25, the second at 26 and the following every three years if the first two are normal. Conclusion There are many variations in professional midwives practices regarding cervical cancer screening by Pap test in pregnant women. The screening organized nationally will surely be the opportunity to improve and standardized these practices. This will remind the guidelines and raise awareness among professionals and the population about the problem of cervical cancer and its means of prevention.
Objectifs Les consultations prénatales peuvent être l’occasion d’augmenter la couverture du dépistage du cancer du col (CCU) par frottis cervico-utérin (FCU) en rattrapant les femmes encore insuffisamment dépistées, notamment par défaut de suivi gynécologique régulier en dehors de la grossesse. Ceci constitue un véritable enjeu pour les sages-femmes, particulièrement sollicitées pour le suivi de grossesse. L’objectif principal de cette étude était de réaliser une évaluation des pratiques professionnelles des sages-femmes concernant le dépistage du CCU par FCU pendant la grossesse, en prenant pour référence les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) de 2013. L’objectif secondaire était d’approcher la pratique courante des sages-femmes et de mettre en évidence leurs éventuelles appréhensions et leur aisance dans la pratique du dépistage des femmes enceintes. Matériel et méthodes Une étude descriptive par questionnaire en ligne auprès des sages-femmes exerçant des consultations prénatales en Île-de-France, en ville ou à l’hôpital, a été réalisée de février à mai 2018. Ce formulaire comprenait deux vignettes cliniques suivies de questions ciblant la pratique courante du dépistage par les sages-femmes. Deux-cents-soixante-treize réponses ont été retenues pour l’analyse. Résultats Une majorité des sages-femmes (69%) ne réalise pas le dépistage du CCU par FCU aux femmes enceintes éligibles, notamment à celles ne bénéficiant pas d’un suivi gynécologique régulier en dehors de la grossesse. Seuls 40% des sages-femmes respectent le schéma de dépistage complet préconisé par la HAS lorsqu’elles réalisent un FCU pendant la grossesse soit : le premier FCU à 25 ans, le second à 26 ans puis tous les 3 ans à condition que les deux premiers soient normaux. Conclusion Il existe de grandes variations dans les pratiques professionnelles des sages-femmes concernant la réalisation du dépistage du CCU par FCU pendant la grossesse. Le dépistage organisé sera surement l’occasion d’améliorer et d’uniformiser ces pratiques en rappelant les recommandations et en sensibilisant davantage professionnels de santé et grand public à la problématique du CCU et à ses moyens de prévention.
Fichier principal
Vignette du fichier
KERVELLA_Lea_2018.pdf (1.7 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03227189 , version 1 (17-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03227189 , version 1

Cite

Léa Kervella. Évaluation des pratiques professionnelles des sages-femmes concernant le dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin pendant la grossesse. Gynécologie et obstétrique. 2018. ⟨dumas-03227189⟩
112 View
139 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More