Le dépistage de l'endométriose par les sages-femmes libérales - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Le dépistage de l'endométriose par les sages-femmes libérales

Abstract

Objective : Endometriosis is a frequent disease affecting around 10 % of the female population which are in a reproductive age. Despite this, this disease is still detected late due to a difficult diagnosis. Since 2009, midwives have been able to carry out preventive gynaecological consultations. Consequently, they are one of mains actors to detect gynaecological pathologies. Our study goal was on the one hand to estimate methodology use by midwives who are in metropolitan to screen endometriosis and on the other to evaluate training requesting by them on this this pathology. Methods : We conducted a prospective and multicentric study from February to April 2019. To realize this descriptive study, we made an online questionnaire in order to evaluate current practices. Moreover, we have also designed a toolkit allowing us to estimate the needs felt of training and the assistance that a tool could provide. Note that we sent this questionnaire by email or social network to liberal midwives carrying out gynaecological consultations in France. Results : We got 948 questionnaires of which 822 were usable. 86.4 % of midwives systematically looked for dysmenorrhoea during a gynaecological consultation. As soon as a patient informed them of dysmenorrhoea, two-third (61,1 %) based their interview on endometriosis diseases and around three-quarters (71,2 %) performed a gynecological clinical examination. Most of the midwives (93, 1%) confesses to us they were uncomfortable with patients suffering from dysmenorrhoea and more than three-quarters of them (77,1 %) had never gotten any specific training on this pathology. The majority (93.2%) would like to get more information on endometriotic pathology. Thanks to our toolkit, more than half of the midwives (54,1 %) confessed they had learned new skills on endometriosis and they will use them to search more systematically this disease. 82% will use our toolkit in order to screen endometriosis. Conclusion : Midwives have good theoretical knowledge of endometriosis. However, due to delay in diagnosing the screen of this frequent pathology is correct but seems still insufficient. Currently, midwives are among the first professionals involved to screen this pathology. In a consequence, it seems necessary to improve their knowledge thanks to training on this topic in order to accelerate screening and medical care.
Objectifs : L’endométriose est une pathologie fréquente touchant en moyenne 10 % de la population féminine en âge de procréer. Pourtant, cette maladie reste tardivement étiquetée, en raison d’un diagnostic encore difficile. Depuis 2009, les sages-femmes peuvent réaliser des consultations de gynécologie de prévention et font partie des acteurs de santé en première ligne dans le dépistage des pathologies gynécologiques. Les objectifs de notre étude étaient d’évaluer les pratiques de dépistage de l’endométriose chez les sages-femmes libérales exerçant en France métropolitaine et de mesurer leurs demandes de formations complémentaires dédiées à cette pathologie. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude descriptive prospective et multicentrique de février à avril 2019. Pour cela, nous avons conçu un questionnaire en ligne afin d’évaluer les pratiques ainsi qu’une plaquette d’aide au dépistage nous permettant d’évaluer le besoin de formation et l’aide que pourrait apporter un outil. Ce questionnaire, adressé aux sages-femmes libérales effectuant des consultations gynécologiques, a été envoyé par email aux sages-femmes libérales de France et diffusé via les réseaux sociaux. Résultats : Au total nous avons reçu 948 questionnaires dont 822 exploitables. 86,4 % des sages-femmes recherchaient systématiquement des dysménorrhées lors d’une consultation de gynécologie. Lorsqu’une patiente les informait souffrir de dysménorrhées, les deux tiers (61,1 %) étayaient leur interrogatoire à la recherche d’endométriose et presque les trois quarts (71,2 %) réalisaient un examen clinique gynécologique. La plupart des sages-femmes (93, 1%) ont déclaré ne pas se sentir à l’aise face à des patientes souffrant de dysménorrhées et plus des trois quarts (77,1 %) d’entres elles n’ont jamais eu de formation spécifique sur l’endométriose. La majorité était demandeuse de plus d’information sur la pathologie endométriosique (93,2 %). Plus de la moitié des sages-femmes (54,1 %) ont déclaré qu’elles avaient appris de nouvelles notions grâce à notre plaquette et qu’elles allaient essayer de désormais rechercher plus systématiquement l’endométriose, 82 % pensent se servir de notre plaquette comme d’un nouvel outil d’aide au dépistage. Conclusion : Les connaissances théoriques des sages-femmes sur l’endométriose étaient plutôt satisfaisantes, mais face au retard diagnostic de cette pathologie si fréquente, son dépistage, bien que correcte, est encore insuffisant. Actuellement, les sages-femmes font partie des professionnels intervenant en première ligne dans le dépistage de cette pathologie. Il paraît donc nécessaire de développer leur formation sur le sujet pour leur permettre d’améliorer le dépistage de l’endométriose et sa prise en charge.
Fichier principal
Vignette du fichier
LAMIAUX_Lauriane_2019.pdf (5.23 Mo) Télécharger le fichier
image.png (2.07 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03227244 , version 1 (17-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03227244 , version 1

Cite

Lauriane Lamiaux. Le dépistage de l'endométriose par les sages-femmes libérales. Gynécologie et obstétrique. 2019. ⟨dumas-03227244⟩
264 View
556 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More