Étude de l’impact d’une formation à la prescription des hypnotiques sur les niveaux de prescription chez le sujet âgé - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Study of the impact of hypnotics prescription training on prescription levels in the elderly population

Étude de l’impact d’une formation à la prescription des hypnotiques sur les niveaux de prescription chez le sujet âgé

Abstract

Context: the elderly is a population particularly at risk of developing insomnia due to the development of frailty. Sleep disorders constitutes a geriatric syndrome to which practitioners must be aware. Optimizing medical knowledge and practices are essential in order to consider appropriate preventive and therapeutic measures. According to the latest European insomnia guidelines, the most effective treatment for insomnia is cognitive and behavioral therapy. However, this method of therapy is not used sufficiently and this to the detriment of an overuse of hypnotic drugs despite an unfavorable quality of sleep / adverse effects ratio on patients. The objective of this study is to observe the impact of the training on hypnotic prescriptions made by doctors who have received the training, in geriatric subjects in the management of insomnia.
Methods: the study was prospective, single-center, over a period of four months, with factual collection of important data on the practices of physicians via the computerized patient medical record. The study population consisted of all geriatric patients over the age of 70, hospitalized in several hospital departments of the university hospital center of Nice. Patients of the doctors who were absent at the training were excluded of the study. One week before training, the full data was collected with the characteristics of the population and their hypnotic prescriptions. One week after, the training was conducted on a total of 34 physicians on the management of insomnia and proper use of hypnotics on the elderly people. Then, we carried out the data collection at 15 days, one month and three months after the training date. The primary endpoint was to assess the change of the hypnotics prescription rate after the training on the correct prescribing of hypnotics. Comparison of prescription percentages one week before training, 15 days, one month and three months after training.
Results: 840 geriatric patients were included (232 before training and 608 after training). We observe a graphical drop in the hypnotics prescription rate (all classes combined) with a rate of 61.1% at two weeks after training, 56.3% at one month of training and 58.2% at three months after training against 67.2% of having a week before training. However this decrease is not statistically significant between the four periods. After training, there is a graphical decrease in the prescription of benzodiazepines and Z-drugs but here again this decrease is not statistically significant compared to the reference period before training.
Conclusion: after the training, the treatment of insomnia of elderly hospitalized patients was not changed: the benzodiazepines and Z-drugs were prescribed too often and for too long. There is a need to expand and promote access to cognitive behavioral therapy for the treatment of insomnia. The application of these recommendations should be re-evaluated in aging subjects on a regular basis, both in hospital and on an outpatient basis.
Contexte : les sujets âgés sont une population particulièrement à risque de développer une insomnie en raison du développement d’une fragilité. Les troubles du sommeil constituent un syndrome gériatrique auquel le praticien doit être sensibilisé. L’optimisation des connaissances et des pratiques médicales est essentielle afin d’envisager des mesures préventives et thérapeutiques adéquates. Selon les dernières recommandations européennes de l’insomnie, le traitement le plus efficace de l’insomnie est la thérapie cognitive et comportementale. Malgré cela cette thérapeutique est cependant encore peu sollicitée et cela au détriment d’une surutilisation de médicaments hypnotiques malgré un ratio qualité de sommeil/effets indésirables défavorable. L’objectif de cette étude est d’observer l’impact d’une formation des médecins à la prescription des hypnotiques sur les niveaux de prescription en milieu hospitalier chez les sujets gériatriques dans la prise en charge de l’insomnie.
Méthodes : l’étude était prospective, monocentrique, sur une période de quatre mois, avec recueil factuel des données portant sur les pratiques des médecins via le dossier médical patient informatisé. La population étudiée était constituée des malades gériatriques âgés de plus de 70 ans, hospitalisés dans plusieurs services hospitaliers du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice. Étaient exclus de l’étude, les patients hospitalisés dont les médecins étaient absents à la formation. Création d’un recueil de donnée des caractéristiques de la population et des prescriptions d’hypnotiques une semaine avant la formation ; réalisation une semaine après d’une formation sur la prise en charge de l’insomnie et bon usage des hypnotiques chez le sujet âgé à un total de 34 médecins ; recueil des données à 15 jours, un mois et trois mois après formation. Le critère de jugement principal était l’évolution du taux de prescription des hypnotiques après formation à la bonne prescription des hypnotiques. Comparaison des pourcentages de prescription une semaine avant formation, à 15 jours, un mois et trois mois après formation.
Résultats : 840 patients gériatriques ont été inclus (232 avant formation et 608 après formation). On observe une baisse graphique du taux de prescription des hypnotiques (toutes classes confondues) avec un taux à 61,1% à quinze jours après formation, 56,3% à un mois de la formation et 58,2% à trois mois après formation contre 67,2% initialement, une semaine avant formation. Cette baisse n’est cependant pas statistiquement significative entre les quatre périodes. Après formation, on observe une baisse graphique de la prescription des benzodiazépines et des molécules apparentées aux benzodiazépines mais là encore cette baisse n’est pas statistiquement significative par rapport à la période de référence avant formation.
Conclusion : après formation, le traitement intra-hospitalier de l’insomnie chez le sujet âgé n’était pas modifié : benzodiazépines et Z-drugs restaient trop souvent et trop longtemps prescrits. Il est indispensable de généraliser et de promouvoir l’accès de la thérapie cognitive et comportementale pour le traitement de l’insomnie. Il convient de réévaluer l’application de ces recommandations chez le sujet âgé régulièrement tant à l’hôpital qu’en ambulatoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021NICEM039.pdf (5.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03227640 , version 1 (17-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03227640 , version 1

Cite

Akshay Narsy. Étude de l’impact d’une formation à la prescription des hypnotiques sur les niveaux de prescription chez le sujet âgé. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03227640⟩
37 View
11 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More