Épidémiologie clinique et micro biologique des pneumonies aiguës communautaires de l’enfant en Guyane - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Clinical and microbiological epidemiology of acute community-acquired pneumonia in French Guiana

Épidémiologie clinique et micro biologique des pneumonies aiguës communautaires de l’enfant en Guyane

Abstract

Background : Acute community-acquired pneumonia remains a major cause of child morbidity and mortality. The risk of emergence of new pathogens in French Guiana exists in this territory with high infectious potential. The objective of this study was to describe the epidemiological characteristics and current microbial ecology of pathogens responsible for pneumonia in children in this department. Materials and methods : It was a cross-sectional, descriptive, monocentric and retrospective study between January 1, 2015 and December 31, 2017 in the pediatric unit of the Andrée Rosemon Hospital in Cayenne, French Guiana. The studied population was aged 0 to 15 years and 3 months and hospitalized in this ward for acute community pneumonia. Results : 415 patients (mean age 3.62 years, median age 1.83 years) were included. A pathogen was found in 22.4% of patients, with 61.3% of bacteria, 43% of viruses and 14% of co-infections. The main pathogens were 31.2% RespitorySincithial Virus, 20.4% Streptococcus Pneumoniae, 11.8% Haemophilus Influenzae and 10.8% Mycoplasma pneumoniae. 89% of patients received an antibiotic therapy, the majority (56.2%) mono-antibiotic with amoxicillin and / or clavulanic acid (respectively 46.2% and 24.7%). The mean duration of hospitalization was 7.35 days, with a total antibiotic therapy duration of 10.4 days average (9.54 standard deviation). 4.1% of patients were admitted in intensive care. There were 4 deaths in intensive care unit, and 3 delayed deaths, or 1.7% of patients. Simple clinical and laboratory criteria are used to assess the risk of adverse outcomes that is increased in patients with community-acquired acute pneumonia with a bacterial origin and CRP>130 mg/L. Conclusion : This study showed epidemiological similarities between childhood pneumonia in French Guiana and other French regions. There was, however, a different distribution of major pathogens. It would be interesting to study the impact of vaccination which became mandatory in January 2018, on pneumonia in this territory with a low rate of optimal vaccination.
Introduction : La pneumonie aiguë communautaire reste une cause majeure de morbi-mortalité de l’enfant. Le risque d’émergence de pathogènes nouveaux en Guyane existe sur ce territoire à fort potentiel infectieux. L’objectif de cette étude était de décrire les caractéristiques épidémiologiques et l’écologie microbienne actuelle des agents pathogènes responsables de pneumonie chez l’enfant sur ce département. Matériels et méthodes : Il s’agit d’une étude transversale, descriptive, monocentrique et rétrospective entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2017 dans le service de pédiatrie du Centre Hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne en Guyane. La population étudiée était âgée de 0 à 15 ans et 3 mois et hospitalisée dans ce service pour une pneumonie aiguë communautaire. Résultats : 415 patients (âge moyen 3,62 ans, âge médian 1,83 ans) étaient inclus. Un agent pathogène était retrouvé chez 22,4% des patients, avec 61,3% de bactérie, 43% de virus et 14% de co-infections. Les principaux germes étaient le VRS à 31,2%, le Streptococcus Pneumoniae à 20,4%, l’Haemophilus Influenzae à 11,8% et le Mycoplasma pneumoniae à 10,8%.89% des patients ont bénéficié d’une antibiothérapie, en majorité (56,2%) une mono-antibiothérapie par amoxicilline et/ou acide clavulanique (respectivement 46,2% et 24,7%). La durée moyenne d’hospitalisation était de 7,35 jours, avec une durée d’antibiothérapie totale de 10,4 jours de moyenne (9,54 d’écart type). 4,1% des patients ont nécessité un passage en réanimation. Il y a eu 4 décès en réanimation, plus 3 décès retardés, soit 1.7% des patients. Des critères cliniques et biologiques simples permettent d'évaluer le risque d'évolution défavorable qui est accru chez le patient atteint de pneumonie aiguë communautaire qui présente une origine bactérienne et une CRP>130 mg/L. Conclusion :Cette étude montre des similarités épidémiologiques entre les pneumonies de l’enfant en Guyane et les autres régions françaises. Il y a toutefois une répartition différente des principaux agents pathogènes. Il serait intéressant d’étudier l’impact de la vaccination devenue obligatoire en janvier 2018 sur les pneumonies dans ce territoire au faible taux de vaccination optimale.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse__Cannesson_Alexandre2.pdf (2.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03245268 , version 1 (18-08-2022)

Identifiers

Cite

Alexandre Cannesson. Épidémiologie clinique et micro biologique des pneumonies aiguës communautaires de l’enfant en Guyane. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03245268⟩
92 View
273 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More