Évaluation de la motivation des patients à pratiquer une autotitration médicamenteuse encadrée associée à l’automesure tensionnelle dans la prise en charge de l’hypertension artérielle : étude quantitative par autoquestionnaire en Auvergne - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Évaluation de la motivation des patients à pratiquer une autotitration médicamenteuse encadrée associée à l’automesure tensionnelle dans la prise en charge de l’hypertension artérielle : étude quantitative par autoquestionnaire en Auvergne

Abstract

CONTEXTE : l’autotitration (ATT) médicamenteuse associée à l’automesure tensionnelle (AMT) est une méthode permettant par l’autonomisation du patient un meilleur contrôle tensionnel. Déjà appliquée en Europe, l’ATT soulève des interrogations chez les médecins généralistes (MG) français. OBJECTIFS : déterminer et décrire la proportion de patients hypertendus français pratiquant l’AMT motivés à réaliser une ATT médicamenteuse pour la prise en charge de leur hypertension artérielle (HTA). L’hypothèse de notre étude serait que certains patients sont plus susceptibles que d’autres de la pratiquer. MÉTHODE : étude transversale descriptive par auto-questionnaire auprès de patients suivis en médecine générale en Auvergne menée de juillet à novembre 2019. Les patients majeurs hypertendus pratiquant l’AMT et traités par antihypertenseurs depuis plus de 6 mois étaient inclus. Le critère de jugement principal était la proportion de patients motivés à réaliser une ATT médicamenteuse associée à l’AMT pour la prise en charge de leur HTA. RÉSULTATS : 294 patients ont été inclus. Si celle-ci leur était proposée par leur médecin généraliste, 81 % des patients interrogés (IC 95 % : 75.9 à 85.3 %) seraient favorables à une ATT médicamenteuse couplée à l’AMT. Les patients avec un niveau d’études au moins égal au baccalauréat étaient plus favorables à l’ATT (OR [IC 95 %] : 2.32 [1.08 ; 4.99], p = 0.03), tout comme les patients avec un risque cardiovasculaire élevé ou très élevé (OR [IC 95 %] : 1.81 [0.96 ; 3.39], p = 0.07). Les patients qui pratiquaient l’AMT depuis 1 à 3 ans étaient également plus favorables à l’ATT que ceux qui la pratiquaient depuis moins d’un an (OR [IC 95 %] : 3.06 [1.26 ; 7.42], p = 0.01). L’âge était négativement associé au fait d’être favorable à l’ATT (OR [IC 95 %] : 0.95 [0.92 ; 0.98], p = 0.003). CONCLUSION : l’ATT associée à l’AMT dans la prise en charge de l’HTA est majoritairement acceptée par les patients interrogés. Les patients semblent progresser vers un self management tout en conservant l’alliance avec le MG. L’application de l’ATT par essai randomisé permettrait d’évaluer l’amélioration du contrôle tensionnel en France.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse TOULOUSE Nathalie.pdf (1.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03249492 , version 1 (04-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03249492 , version 1

Cite

Nathalie Toulouse. Évaluation de la motivation des patients à pratiquer une autotitration médicamenteuse encadrée associée à l’automesure tensionnelle dans la prise en charge de l’hypertension artérielle : étude quantitative par autoquestionnaire en Auvergne. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03249492⟩
61 View
14 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More