Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet du monitorage de l’anesthésie par l’utilisation de l’index bispectral sur la survenue d’une confusion post opératoire après une fracture de l’extrémité supérieure du fémur

Résumé : La fracture de l’extrémité supérieure du fémur (FESF) présente une morbi mortalité importante, en partie liée à la survenue d’une confusion post opératoire. La diminution de l’incidence de la confusion post opératoire est basée essentiellement sur la prévention des facteurs précipitants. La profondeur de l’anesthésie, qui peut être évaluée par l’utilisation de l’index bispectral (BIS), a été évoquée comme pouvant être l’un de ces facteurs.
Objectifs :
L’objectif principal était d’évaluer l’effet du monitorage de l’anesthésie par l’utilisation du BIS sur la survenue d’une confusion post opératoire chez des patients pris en charge dans une unité post opératoire gériatrique (UPOG) pour une FESF. L’objectif secondaire était d’évaluer le lien entre la profondeur de la sédation évaluée par le BIS, lorsqu’il était utilisé, et la confusion post opératoire.
Patients et méthodes : un recueil rétrospectif des données de 398 patients hospitalisés en UPOG pour une FESF entre avril 2018 et février 2020 a été réalisé. Les caractéristiques démographiques, chirurgicales, anesthésiques et gériatriques des patients ont été relevées. Le diagnostic de confusion post opératoire était établi par les gériatres de l’UPOG. L’utilisation du BIS était laissée au choix de l’anesthésiste. Le nombre de recueil, les valeurs minimales et maximales de BIS et la proportion de patients en dehors des seuils recommandés ont été relevés. L’impact de l’utilisation du BIS sur la survenue d’une confusion post opératoire a été évalué par une régression logistique après ajustement sur les principaux co-facteurs associés à l’utilisation du BIS. L’effet d’une valeur du BIS en dehors des seuils conseillés a été évalué par une analyse du sous-groupe ayant bénéficié du BIS au moyen d’une régression logistique ajustée sur les principaux facteurs associés à la confusion post opératoire.
Résultats :
La population était âgée en moyenne de 87 ± 6 ans. Les patients du groupe ayant bénéficié du BIS étaient plus âgés et présentaient plus fréquemment des troubles neuro cognitifs majeurs, une dépendance et un score ASA élevé. Après ajustement sur ces facteurs, le monitorage de la sédation par le BIS ne diminuait pas significativement la survenue d’une confusion post opératoire (OR : 1,44 [0,88-2,35], p=0,14). Des valeurs de BIS en dehors des seuils conseillés n’étaient pas associées à la survenue d’une confusion.
Conclusion :
L’utilisation du BIS chez les patients hospitalisés en UPOG pour une FESF ne modifie pas l’incidence de la confusion post opératoire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03259462
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, June 14, 2021 - 11:15:48 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:46 PM
Long-term archiving on: : Thursday, September 16, 2021 - 8:21:35 AM

File

Audrey_De Vos.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03259462, version 1

Citation

Audrey de Vos. Effet du monitorage de l’anesthésie par l’utilisation de l’index bispectral sur la survenue d’une confusion post opératoire après une fracture de l’extrémité supérieure du fémur. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03259462⟩

Share

Metrics

Record views

41

Files downloads

34