Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Anorexie mentale, grossesse et post-partum Évaluation des perceptions corporelles sur leur propre corps et sur le corps de leur enfant chez les jeunes mères atteintes d'anorexie mentale

Résumé : CONTEXTE : La prévalence de l’anorexie mentale chez les femmes enceintes s’élève entre 1 et 5%,selon les études récentes. Alors que la grossesse aurait plutôt un effet bénéfique sur les symptômes alimentaires, c’est au moment du post-partum que le risque de rechute est le plus important. Beaucoup d’études se sont intéressées à la perception que les femmes anorexiques ont de leur corps au cours de la grossesse et du post-partum, mais peu ont étudié la perception que les femmes ont du corps de leur enfant, et leur lien. OBJECTIF PRINCIPAL : Volet 1 : Valider un questionnaire de mesure de satisfaction corporelle des enfants (questionnaire Bodybabe) par des mères souffrant d’anorexie mentale. Volet 2 : Étudier, chez la mère souffrant d’anorexie mentale, les relations entre les perceptions qu’elle a de son propre corps, et les perceptions qu’elle a du corps de son bébé. MÉTHODE : Il s’agit d’une étude observationnelle, basée sur une évaluation des perceptions corporelles de jeunes mères anorexiques, au moyen d’auto-questionnaires (BSQ, questionnaire Bodybabe) et d’échelles de silhouettes (FRS, IBFD), avec suivi longitudinal (à J0,J15, et M9). Les patientes avec un IMC<18,5kg/m2, ou un antécédent d’anorexie mentale, sont repérées par les professionnels en suites de couches, puis adressées à l’investigateur qui vérifie la présence des critères DSM-5 de l’anorexie mentale et procède-ou non-à l’inclusion. RÉSULTATS : Ce travail est une étude préliminaire permettant la description et la présentation des premiers résultats concernant l’objectif principal. Au sujet du questionnaire Bodybabe, le test-retest réalisé entre J0 et J15 montre une stabilité des réponses, en faveur de la reproductibilité du questionnaire. Ceci reste à confirmer sur un échantillon plus important. L’analyse de cet échantillon (n=9) met en évidence des mères en situation de précarité, avec une vulnérabilité somatique et sociale. Leur grossesse se caractérise par moins de complications (HTA, diabète gestationnel), malgré un suivi périnatal insuffisant. Les nouveau-nés présentent une prématurité, une hypotrophie et un RCIU plus fréquents, avec une mauvaise adaptation à la vie extra-utérine. Les évaluations montrent quelles mères anorexiques ne présentent pas d’insatisfaction corporelle sur le corps de leur bébé. Par contre, ces jeunes mères manifestent des distorsions corporelles sur leur propre corps et, pour près de la moitié d’entre elles, un désir d’être plus mince. Les perceptions corporelles, sur leur corps et sur le corps de leur bébé, ne différent pas entre J0 et J15. A J15, près de la moitié de ces femmes présente un risque élevé de dépression post-natale. CONCLUSION : Cette étude a montré une identification insuffisante de l’anorexie mentale chez les femmes enceintes. Au vu des risques psychiques et somatiques chez la mère et le nouveau-né, un repérage des femmes enceintes avec une anorexie mentale serait indispensable, afin d’organiser une prise en charge périnatale spécialisée et multidisciplinaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03262410
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Wednesday, June 16, 2021 - 2:46:00 PM
Last modification on : Thursday, June 17, 2021 - 3:54:55 AM

File

Thèse CROUZET TOULEMONDE Alix...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03262410, version 1

Collections

Citation

Alix Crouzet-Toulemonde. Anorexie mentale, grossesse et post-partum Évaluation des perceptions corporelles sur leur propre corps et sur le corps de leur enfant chez les jeunes mères atteintes d'anorexie mentale. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03262410⟩

Share

Metrics

Record views

51

Files downloads

36