Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Épidémiologie et pronostic des pneumopathies interstitielles diffuses diagnostiquées en réanimation : une étude rétrospective monocentrique

Résumé : Introduction : les pneumopathies interstitielles diffuses (PID) forment un groupe hétérogène de maladies caractérisées par une association d’anomalies inflammatoires et fibrotiques du poumon. Une détresse respiratoire aiguë peut être la présentation initiale de la maladie. Cette étude vise à mettre en lumière le diagnostic de PID en réanimation et à décrire l’épidémiologie, le pronostic et la sémiologie scanographique des patients atteints de PID qui ont été diagnostiqués dans le service de réanimation du centre hospitalier d’Avignon (CHA). Matériels et méthode : nous avons réalisé une étude mono-centrique rétrospective. Les dossiers de tous les patients admis en réanimation entre octobre 2017 et février 2020 ont été analysés. Sur 2547 patients, 716 ont été admis pour détresse respiratoire aiguë. Les patients étaient inclus dans la cohorte si la cause de leur détresse respiratoire était une PID. Les critères d’exclusion étaient la présence d’une autre cause de détresse respiratoire aiguë (SDRA, infectieuse, œdème cardiogénique). Pour chaque patient, les données cliniques et scanographiques ont été analysées. Résultats : un diagnostic principal de PID a été retenu pour 26 patients. La plupart étaient des hommes (73%), avec un âge moyen de 65,3 ans. Les diagnostics le plus fréquents étaient les PID associées aux connectivites (31%), les PID idiopathiques (23%), et les lymphangites carcinomateuses (19%). Le score SOFA moyen était de 4,9. La plupart des patients étaient intubés (81%). Le ratio moyen de la pression partielle en oxygène sur la fraction inspirée en oxygène (PaO2/FiO2) était de 165 mmHg. La mortalité toutes causes confondues était de 65,4%. En analyse univariée, la mortalité était plus faible dans le groupe des PID associées aux connectivites (37,5%) et dans le sous-groupe des patients traités par hautes doses de corticoïdes. A contrario, la ventilation mécanique était associée à un fort taux de mortalité (76,2%). Vingt-cinq patient sur 26 (96,2%) ont bénéficié d’un scanner thoracique. Ces scanners ont été analysés et la fréquence relative des patterns lésionnels est présenté ci-dessous : Conclusion : nous avons constitué une cohorte mono-centrique rétrospective de patients dont le diagnostic de PID a été réalisé en réanimation. Cette cause rare de détresse respiratoire aiguë est associée à un mauvais pronostic en réanimation, mais les PID associées aux connectivites semblent avoir un meilleur pronostic. Le scanner haute résolution et l’identification des patterns scanographiques constituent la pierre angulaire du diagnostic. Une connaissance approfondie des PID par les réanimateurs pourrait amener à un diagnostic plus précoce et ainsi à une meilleure prise en charge.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03279270
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 6, 2021 - 1:46:31 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:21 PM
Long-term archiving on: : Thursday, October 7, 2021 - 6:38:55 PM

File

Thèse PID Damien Eckert versi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03279270, version 1

Collections

Citation

Damien Eckert. Épidémiologie et pronostic des pneumopathies interstitielles diffuses diagnostiquées en réanimation : une étude rétrospective monocentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03279270⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

13