Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La Copeptine chez l'enfant : aide à la démarche diagnostique devant un syndrome polyuro-polydipsique et description de normes pédiatriques

Résumé : Le syndrome polyuro-polydipsique (SPUPD) est fréquent en pédiatrie. Après élimination d’un diabète sucré, la démarche diagnostique doit permettre de différencier diabète insipide central (DIC), néphrogénique (DIN), ou polydipsie primaire (PP). L’hormone anti-diurétique (ADH) est trop instable in vitro pour être dosée de façon fiable dans les valeurs basses (DIC et PP). Le dosage de la copeptine, peptide issu du clivage de la pré-pro-ADH, secrété de façon équimolaire à l’ADH, et stable in vitro est un nouvel outil utilisé chez l’adulte dans ce contexte. Chez l’enfant, peu de données concernant l’utilisation de ce dosage sont rapportées. Le test de restriction hydrique est alors nécessaire au diagnostic, nécessitant une hospitalisation car potentiellement dangereux. L’objectif principal était de déterminer le seuil basal de copeptine pour discriminer DIC et PP devant un SPUPD de l’enfant. L’objectif secondaire était de décrire les valeurs d’une population pédiatrique témoin. Ont été inclus rétrospectivement les patients âgés de 2 mois à 18 ans ayant bénéficié d’un dosage de copeptine entre 2015 et 2020 à l’Hôpital Timone enfants. Ce dosage avait été réalisé de manière concomitante à la réalisation d’un ionogramme le matin à jeun lors d’une programmation d’explorations en hôpital de jour. Après exclusion des facteurs confondants, 278 dosages de copeptine ont été étudiés, 238 témoins et 40 patients avec SPUPD. Ce groupe comprenait 21 DIC, 3 DIN et 16 PP avec un taux moyen de de 1,72 pmol/l, 55,2 pmol/l et 15,7pmol/l respectivement. Chez les témoins, les valeurs de copeptine 5e-95e p étaient comprises entre 2,53 et 21,03 pmol/l, elles étaient significativement plus hautes chez les garçons, mais sans corrélation avec l’âge, le stade pubertaire ou l’IMC. Un seuil de copeptine basale supérieur à 3,53 pmol/l permettait d’éliminer un DIC (sensibilité 100%, spécificité de 87,4%, p< 0,001). En pédiatrie, la copeptine, paramètre biochimique facilement dosable, est un nouvel outil utile au diagnostic étiologique d’un SPUPD. Il devrait contribuer à réduire le nombre de restriction hydrique à visée diagnostique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03279278
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, August 25, 2021 - 9:35:26 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:23 PM
Long-term archiving on: : Friday, November 26, 2021 - 7:33:53 PM

File

Thèse LB copeptine 25.06.21.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03279278, version 1

Collections

Citation

Laura Bonnet. La Copeptine chez l'enfant : aide à la démarche diagnostique devant un syndrome polyuro-polydipsique et description de normes pédiatriques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03279278⟩

Share

Metrics

Record views

74

Files downloads

29