Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de l’anesthésie sans opiacés sur la consommation en morphine et la douleur après chirurgie thoracique oncologique vidéo ou robot-assistée

Résumé : La gestion de la consommation en morphine et de la douleur postopératoire après chirurgie thoracique majeure sont des déterminants importants dans la survenue de complications respiratoires. L’anesthésie sans morphinique (OFA, Opioid-Free Anesthesia) pourrait diminuer la douleur et la consommation en morphine postopératoire. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact de l’OFA sur la consommation en morphine et la douleur postopératoire après chirurgie thoracique oncologique assistée par vidéo (VATS) ou robot (RATS).
Matériel et méthodes :
L’ objectif principal de cette étude observationnelle rétrospective monocentrique avec analyse par score de propension était de comparer après lobectomie ou segmentectomie par VATS ou RATS la consommation cumulée en morphine de la sortie de salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI) jusqu’à la 48ème heure postopératoire entre un groupe bénéficiant d’une anesthésie de type OFA (dexmédétomidine, kétamine, lidocaïne) et un groupe bénéficiant d’une anesthésie classique avec opioïdes (rémifentanil et morphine). La douleur postopératoire à 3 heures, 24 heures et 48 heures était également évaluée, ainsi que la consommation en antalgiques non morphiniques et les complications hémodynamiques peropératoires.
Résultats :
81 patients ont été inclus, 48 dans le groupe OFA et 33 dans le groupe classique au CHU Charles Nicolle, Rouen entre juillet 2018 et avril 2019. La consommation cumulée en morphine de la sortie de SSPI jusqu’ à la 48ème heure postopératoire était plus faible dans le groupe OFA que dans le groupe classique (28,50 [0-62,25] mg contre 55 [34-79,50] mg, p=0,002 ; score de propension OFA : -27,67 [-46;-11,50] mg, p=0,002). La douleur postopératoire à 48 heures était plus faible dans le groupe OFA que dans le groupe classique (0 [0-3] contre 2,5 [0-5], p=0,034 ; score de propension OFA : -1,87 [-3,45;-0,28], p=0,021). Il n’y avait pas de différence de consommation en antalgiques non morphiniques entre les deux groupes, ni de différences concernant les complications hémodynamiques peropératoires.
Conclusion :
Ces résultats suggèrent qu’adopter une stratégie d’anesthésie OFA après lobectomie ou segmentectomie par VATS ou RATS est associé à une consommation moindre en morphine et à une douleur plus faible à 48 heures en postopératoire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03336522
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, September 7, 2021 - 11:19:47 AM
Last modification on : Saturday, October 2, 2021 - 3:34:19 AM

File

Xavier_JARLIER.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03336522, version 1

Citation

Xavier Jarlier. Impact de l’anesthésie sans opiacés sur la consommation en morphine et la douleur après chirurgie thoracique oncologique vidéo ou robot-assistée. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03336522⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

4