Intérêt du "Dry Cupping" dans la gestion de la douleur chez des patients souffrant de lombalgies communes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Intérêt du "Dry Cupping" dans la gestion de la douleur chez des patients souffrant de lombalgies communes

Abstract

Background/objective: Non specific low back pain is a very common condition linked to a degenerative cause (discogenic or facet or mixed, ligamentary, muscular, linked to a regional or global disorder of the spinal statics) or without any relation to an anatomical lesion. Recently, the practice of dry cupping has been revived, especially in sports physiotherapy. The objective of this review is to evaluate, based on existing data in the literature, if dry cupping can improve pain in patients suffering from non specific low back pain. Method: 3 databases were searched (PubMed, Cochrane and PEDro) until 20 March 2021, to assess the effectiveness of dry cupping in the management of pain in patients with common low back pain. The outcome in each study was the assessment of pain at different times. Each study was assessed using the PEDro scale Results/analysis: 4 studies (n=298) were included. 3 were RCTs and one was classified as a placebo-controlled experimental clinical trial. 2 studies involved a control group treated with paracetamol and 2 studies proposed a placebo (sham cupping). No meta-analysis was conducted. There were differences in the modalities of the interventions in each study as well as in the assessment of the pain (different scales). The methodological analysis of each study shows significant bias in most of them. The results were obtained by calculating the effect size with the 95% CI between the groups for each study at the different time. There was heterogeneity in the results, with fairly wide confidence intervals. The estimated effects suggesting an effectiveness of dry cupping are given by the most biased studies. On the other hand, the study with the best methodological quality presented only estimated effects which showed that dry cupping was not superior to sham cupping. Mild to moderate adverse effects were found in 5.6% of the total population included. Discussion/conclusion: With the heterogeneity of the results and the various biases inherent to the included studies, we can’t conclude on the interest of dry cupping in the management of pain in patients suffering from non specific low back pain. RCTs with better methodological quality, with much larger population samples, are needed. Targeting dry cupping as a complement to other interventions recommended by clinical guidelines would also be more consistent.
Introduction/objectif : la lombalgie commune est une affection très courante et liée à une cause dégénérative (discogénique ou facettaire ou mixte, ligamentaire, musculaire, liée à un trouble régional ou global de la statique rachidienne) ou sans relation tenue avec une lésion anatomique. Depuis peu, la pratique du « dry cupping » est remise au goût du jour, notamment en kinésithérapie du sport. L’objectif de cette revue est d’évaluer, à partir des données existantes de la littérature, si le « dry cupping » présente un intérêt pour améliorer la douleur des patients souffrant de lombalgies communes. Méthode : 3 bases de données ont été consultées (PubMed, Cochrane et PEDro) jusqu'au 20 mars 2021, afin d’évaluer l’efficacité du « dry cupping » dans la gestion de la douleur chez des patients souffrant de lombalgies communes. Le critère de jugement retenu dans chaque étude est l’évaluation de la douleur. L’évaluation de chaque étude a été réalisée avec l’échelle PEDro. Résultats/analyse : 4 études (n=298) ont été incluses. 3 sont des ECR et une est un clinique expérimental placebo. 2 études impliquaient un groupe contrôle traité au paracétamol et 2 études proposaient un placebo (cupping factice). Aucune méta-analyse n’a été menée. On constate des différences dans les modalités des interventions de chaque étude ainsi que dans l’évaluation du critère de jugement (différentes échelles). L’analyse méthodologique de chaque étude montre des biais importants pour la plupart d’entre-elles. Les résultats ont été obtenus en calculant la taille d’effet avec l’IC 95% entre les groupes, pour chaque étude, aux différents temps. On remarque une hétérogénéité des résultats, avec des intervalles de confiance assez larges. Les effets estimés suggérant une efficacité du « dry cupping » sont donnés par les études les plus biaisées. L’étude présentant la meilleure qualité méthodologique présente que des effets estimés qui témoignant de la non supériorité du « dry cupping » par rapport au placebo. On retrouve 5,6% d’effets indésirables légers à modérés sur l’ensemble de la population incluse. Discussion/conclusion : avec l’hétérogénéité des résultats et les différents biais inhérents aux études incluses, on ne peut pas conclure sur l’intérêt du « dry cupping » dans la gestion des douleurs chez des patients souffrant de lombalgies communes. Des ECR de meilleure qualité méthodologique, sur des échantillons de population plus importants sont nécessaires. Cibler l’action du « dry cupping » en complément d’autres interventions recommandées par les directives cliniques serait aussi plus cohérent.
Fichier principal
Vignette du fichier
51_DIMARZO Matthieu.pdf (3.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03356419 , version 1 (28-09-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03356419 , version 1

Cite

Matthieu Dimarzo. Intérêt du "Dry Cupping" dans la gestion de la douleur chez des patients souffrant de lombalgies communes. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03356419⟩
405 View
413 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More