Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse critique des compléments à visée minceur

Résumé : La volonté de perdre du poids et d’obtenir le corps idéal est un véritable phénomène de société. Il existe de nos jours un engouement très fort pour les compléments alimentaires qui prennent une place de plus en plus importante dans les rayons des officines de ville et la publicité pour ceux-ci ne cessent de monter en puissance. Le poids n’est finalement qu’une question de chiffres et l’atteinte d’un poids idéal ne doit pas constituer un objectif en tant que tel. A travers les époques, différents modèles se sont imposés et l’explosion des réseaux sociaux et du paraître n’a fait qu’appuyer ce phénomène de minceur. Parallèlement à ce phénomène minceur, une augmentation de la prévalence du surpoids et de l’obésité est à noter. A l’approche des beaux jours, une large catégorie de personnes vient à l’officine avec comme demande spontanée « je souhaiterai un complément alimentaire pour maigrir s’il-vous-plait ». Une multitude de pratiques et de régimes amaigrissants se sont développés sans pour autant faire preuve d’avis ou de suivi médical ou pharmaceutique. La tendance est à la phytothérapie, qui paraît dénoué d’effet indésirable selon les d’après. Or, les plantes que l’on retrouve dans les compléments alimentaires minceurs sont très souvent des plantes dont l’usage ne relève que de la tradition et non d’études scientifiques pures et dures. La prévention, l’écoute et les conseils sont au cœur du métier de pharmacien d’officine et c’est pourquoi il est important de connaître les compléments alimentaires qui sont abondants dans les rayons. Si le pharmacien d’officine doit pouvoir répondre à une demande spontanée de perte de poids, et ce de manière individuelle et appropriée à chaque catégorie de population, il doit aussi comprendre la demande, l’analyser et savoir orienter le patient vers un type de complément alimentaire en particulier ou au contraire vers aucun complément alimentaire. L’objectif de cette thèse est de sécuriser la prise des compléments alimentaires minceurs, car même s’ils sont vendus en officine, ils sont loin d’être sans risque mais surtout loin de tenir toutes les promesses faites par les laboratoires. Il est ainsi nécessaire d’accompagner le patient dans sa marche de perte de poids et de lui rappeler quelles sont les conditions nécessaires pour bien utiliser ses compléments alimentaires. Dans cette thèse, l’accent a donc été mis à la fois sur la composition de ces compléments alimentaires mais aussi sur leur emploi, leur sécurité et leur efficacité. Elle traitera donc dans un premier temps de la physiologie du métabolisme énergétique afin de mettre en évidence comment celui-ci fonctionne correctement ainsi que les circonstances pouvant amener à des éventuelles dérégulations et complications. Dans un second temps, les compléments alimentaires seront abordés d’une manière générale dans le but de présenter la règlementation les concernant ainsi que le marché́ qu’ils représentent. D’autre part, une attention particulière sera consacrée aux drogues végétales traditionnellement utilisées dans les compléments alimentaires à visée minceur. Enfin, une analyse critique découlera suite à la présentation des compléments alimentaires minceurs les plus vendus en officine en 2020, accompagnée d’un questionnaire diffusé à travers les réseaux sociaux. Suite aux analyses réalisées dans cette thèse, il est raisonnable de dire que la plupart des ingrédients contenus dans les compléments alimentaires minceurs n’ont peu ou pas fait l’objet de sérieuses études d’efficacité. La caféine est la substance la plus citée dans ce type de complément. Elle est certes connue pour son action sur le métabolisme mais la dose nécessaire est loin d’être atteinte dans les compléments alimentaires vendus. Très souvent, l’usage ancestral reste l’argument le plus utilisé pour convaincre de l’efficacité de ce type de complément. Les études cliniques sont très souvent de qualité insuffisante. Ces études sont soit réalisées sur des cellules ou des animaux, auquel cas il est difficile d’extrapoler tous les résultats chez l’Homme, soit elles sont réalisées chez l’Homme mais ne regroupent pas tous les critères nécessaires. En effet, une étude clinique doit être randomisée, contrôlée et s’appuyer sur des cohortes ou des groupes de taille suffisamment importante. Ce type d’étude est complexe, longue et onéreuse. Cette thèse nous amène ainsi à conclure que ce type de complément alimentaire peut être vendu à une certaine partie de la population générale, c’est-à-dire, à des personnes en bonne santé souhaitant perdre un ou deux kilogrammes dans le cadre d’un régime alimentaire sain et varié accompagné d’une activité physique régulière. Ces conditions sont indispensables afin d’espérer une aide de la part de ces compléments alimentaires minceurs. Il est à noter qu’un léger effet placebo peut également être visible après la prise de complément alimentaire. L’essentiel à retenir concernant ces produits est la sécurisation de la prise. Il faut ainsi garder à l’esprit que certains actifs présents dans ces derniers peuvent être contre-indiqués en fonction de l’état physiopathologique de la personne qui en fait la demande.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03374637
Contributor : Pharmacie Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, October 12, 2021 - 11:31:25 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:49:57 PM

File

THESE A IMPRIMER PDF FINAL(1)....
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03374637, version 1

Citation

Marie Ohanian. Analyse critique des compléments à visée minceur. Sciences pharmaceutiques. 2021. ⟨dumas-03374637⟩

Share

Metrics

Record views

71

Files downloads

131