Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact du titre des anticorps anti-peptides-cycliques-citrullinés sur l’obtention de la rémission dans la polyarthrite rhumatoïde traitée par abatacept, tocilizumab ou anti-TNF-α

Résumé : Les anticorps anti-peptides-cycliques-citrullinées (anti-CCP) sont des biomarqueurs fiables pour caractériser les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR). Des études ont montré que leur positivité pouvait influencer la réponse aux biomédicaments. L’objectif de notre étude était de déterminer si le titre des anti-CCP à l’introduction du traitement est prédictif de rémission chez les patients traités par abatacept, inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale alpha (anti-TNF-α) ou tocilizumab.
Matériels et méthodes :
Dans cette étude observationnelle, rétrospective, ont été inclus des patients atteints de PR suivis au C.H.U. de Rouen, traités par abatacept, anti-TNF-α ou par tocilizumab entre octobre 2009 et mai 2021. Les patients ont été séparés en 3 groupes : anti-CCP négatifs, anti-CCP positifs < 340 UI/mL et anti-CCP positifs > 340 UI/mL, et cela pour chaque biomédicament. Pour savoir s’il existe un lien entre le titre des anti-CCP et l’obtention d’une rémission ou d’une faible activité (définies par le DAS28) à 12 mois de traitement, des analyses univariées et multivariées avec ajustement sur les caractéristiques initiales ont été réalisées. Une analyse en sous groupe a également été effectuée en distinguant parmi les patients traités par anti-TNF-α ceux traités par etanercept de ceux traités par un anti-TNF-α monoclonal.
Résultats :
Parmi les 329 patients inclus, 99 étaient traités par abatacept (28 anti-CCP négatifs, 40 anti-CCP positifs < 340 UI/mL et 31 anti-CCP positifs > 340 UI/mL), 180 par anti-TNF-α (38 anti-CCP négatifs, 93 anti-CCP positifs < 340 UI/mL et 49 anti-CCP positifs > 340 UI/mL) et 50 par tocilizumab (11 anti-CCP négatifs, 23 anti-CCP positifs < 340 UI/mL et 16 anti-CCP positifs > 340 UI/mL). L’âge médian des patients à l’introduction du traitement était de 57 [47 - 67] ans. Le sex-ratio était de 2,96 femmes pour 1 homme. La durée d’évolution médiane de la PR avant l’initiation du biomédicament était de 7 [2 - 12] ans ; 73,6% des patients présentaient une atteinte structurale. Pour chacune des molécules, les caractéristiques des patients à l’introduction du biomédicament étaient comparables, quel que soit le titre des anti-CCP, sauf pour les facteurs rhumatoïdes (FR) dont la positivité était moins fréquente dans les groupes anti-CCP négatifs. Après analyse univariée puis ajustement sur les caractéristiques initiales, aucune association significative n’a été montrée entre le titre des anti-CCP et la proportion de rémission ou de faible activité chez les patients traités par abatacept, anti-TNF-α ou tocilizumab. Dans l’analyse en sous groupe, le titre des anti-CCP semblait influencer la rémission avec l’etanercept, mais pas avec les anti-TNF-α monoclonaux. Cette association n’était pas retrouvée en analyse multivariée.
Conclusion :
Le titre des anti-CCP à l’introduction du biomédicament n’a pas d’impact sur l’obtention d’une rémission selon le DAS28 après un délai de 12 mois de traitement par abatacept, anti-TNF-α ou tocilizumab.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03377990
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 14, 2021 - 1:42:03 PM
Last modification on : Wednesday, October 27, 2021 - 3:53:27 AM

File

Pierre_Protat.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03377990, version 1

Citation

Pierre Protat. Impact du titre des anticorps anti-peptides-cycliques-citrullinés sur l’obtention de la rémission dans la polyarthrite rhumatoïde traitée par abatacept, tocilizumab ou anti-TNF-α. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03377990⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

11