Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Rôle de l’hypertension orthostatique dans le déclin cognitif des patients de plus de 70 ans présentant un trouble neurocognitif majeur

Résumé : Les troubles de la régulation de la pression artérielle à l’orthostatisme sont fréquents chez le sujet âgé. Alors que l’hypotension orthostatique (OH) a été largement étudiée, l’hypertension orthostatique (HTO) est moins connue en particulier son rôle dans le déclin cognitif des patients âgés présentant un trouble neurocognitif (TNC) majeur. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer l’association entre l’HTO et le déclin cognitif global de ces patients. Les objectifs secondaires étaient d’évaluer l’association entre l’HTO et le déclin des fonctions cognitives spécifiques de ces patients et la relation entre l’intensité de la variation de pression artérielle à l’orthostatisme et le déclin cognitif. Patients et méthodes : Cette étude rétrospective longitudinale a inclus l’ensemble des patients présentant un trouble neurocognitif majeur ayant bénéficié d’un MMSE lors de deux consultations mémoire de gériatrie. Les caractéristiques sociodémographiques et gériatriques ont été recueillies. L’HTO était définie par une majoration de la pression artérielle systolique (PAS) ≥ 20mmHg à l’orthostatisme. La variation moyenne de PAS à l’orthostatisme (∆PASorthostatique) a été calculée. La différence entre deux évaluations des scores du MMSE et de tests évaluant les différentes fonctions cognitives ont été calculées et annualisées (∆MMSEannualisé). Ces différences ont été comparées selon le statut tensionnel à l’orthostatisme. La relation entre la ∆MMSEannualisé et la ∆PASorthostatique a été évaluée. Résultats : 373 patients ont été inclus dont 126 hommes (34%). L’âge médian était de 83,5 ans [80 – 86,6]. 239 patients n’avaient pas de dysrégulation de la pression artérielle à l’orthostatisme (64%), 54 avaient une HTO (14,4%) et 80 une OH (21,4%). Le MMSE médian à la première consultation était de 19 [15 – 22], significativement plus bas dans le groupe HTO. Il n’a pas été mis en évidence d’association entre l’HTO et le déclin cognitif global ou spécifique. Après ajustement sur l’âge, le sexe, la PAS allongée, le MMSE lors de la première évaluation et le diabète, il existait une relation linéaire inverse entre la ∆MMSEannualisé et la ∆PASorthostatique (β= -0,05[-0,10 ; -0,01] par mmHg, p = 0,014). Conclusion : Il existe un lien entre le déclin cognitif global et l’intensité de l’augmentation de PAS à l’orthostatisme chez les sujets âgés présentant un trouble neurocognitif majeur. Cette association n’est pas retrouvée en utilisant la définition classique de l’HTO.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03396855
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 5:53:57 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:57:47 AM

File

LAROSE_Solène.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03396855, version 1

Citation

Solène Larose. Rôle de l’hypertension orthostatique dans le déclin cognitif des patients de plus de 70 ans présentant un trouble neurocognitif majeur. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03396855⟩

Share

Metrics

Record views

6

Files downloads

1