Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude des pratiques concernant la recherche de réarrangements TCR par PCR hors AMM dans la population de patients hospitalisés et/ou suivis en Médecine Interne au CHU de Rouen entre 2017 et 2020

Résumé : Le réarrangement TCR permet de détecter la clonalité T dans les prélèvements étudiés (sang, moelle, biopsies). C’est un outil d’aide au diagnostic des hémopathies lymphoïdes dans des cas de caractérisation anatomo-pathologique litigieux et cet examen permet également de pouvoir suivre la maladie résiduelle chez des malades traités pour hémopathies. La recherche de réarrangement TCR est prescrite dans le service de Médecine Interne du CHU de Rouen dans des cas de suspicions d’hémopathie mais son impact sur la prise en charge des malades n’a pas été évalué à ce jour. Objectifs : Notre objectif en réalisant cette étude a été d’évaluer les pratiques quant à la prescription des réarrangements TCR dans la population de Médecine Interne et évaluer l’impact de cet examen sur la prise en charge des patients. Nous avons notamment cherché à évaluer l’impact d’un TCR sanguin positif sur le diagnostic d’hémopathie lymphoïde et l’impact d’un TCR sanguin négatif sur l’exclusion d’un tel diagnostic. Matériel et méthodes : Étude rétrospective qui concerne les patients pour lesquels un réarrangement TCR a été demandé alors qu’ils étaient sous la responsabilité médicale d’un praticien de Médecine interne entre 2017 et 2020. Tous les patients ayant eu au moins un réarrangement TCR (sang, moelle, biopsie) ont été inclus, soit 101 patients. Les données ont été analysées par comparaison des groupes TCR+ (présence d’un réarrangement) et TCR- (absence de réarrangement) avec une attention particulière concernant les TCR sanguins. Les statistiques ont été réalisées par un test de Chi-deux ou test de Fischer en fonction des effectifs. Résultats : Nous avons retrouvés une différence significative concernant nos groupes TCR+ et TCR- pour les paramètres tels que la présence d’une thrombopénie, la présence d’anomalie de l’immunophénotypage, la présence d’adénopathies au scanner et le diagnostic d’hémopathie lymphoïde. L’ensemble de ces différences retrouvaient un nombre plus important de patients dans le groupe TCR+. L’analyse de l’impact du TCR sang dans la prise en charge des patients a permis de retrouver une différence significative entre les groupes TCR+ et TCR- concernant le diagnostic des hémopathies lymphoïdes avec une valeur prédictive positive du TCR+ de 28% et une valeur prédictive négative du TCR- de 89%. Conclusion : La recherche de réarrangement TCR sanguin dans la population de Médecine Interne présente une VPP médiocre et une VPN forte ; cet examen pourrait avoir un intérêt pour exclure un diagnostic d’hémopathie lymphoïde chez des patients qui ne présentent une forte suspicion clinique d’hémopathie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03398705
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, October 23, 2021 - 9:50:38 AM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:57:47 AM

File

Anissa_Sadki.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03398705, version 1

Citation

Anissa Sadki. Étude des pratiques concernant la recherche de réarrangements TCR par PCR hors AMM dans la population de patients hospitalisés et/ou suivis en Médecine Interne au CHU de Rouen entre 2017 et 2020. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03398705⟩

Share

Metrics

Record views

4