Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt de la détection de la fraction phosphorylée de l'Insulin Growth Factor Binding Protein 1 (ph-I GFBP-1) dans la décision de retour à domicile précoce des menaces d'accouchement prématuré stables

Résumé : Introduction : les menaces d’accouchement prématuré représentent la première cause d’hospitalisation chez la femme enceinte. Parmi elles, seules 20 à 40% accoucheront prématurément. Il n’est pas démontré que l’hospitalisation prolongée réduit le risque de prématurité, et il n’existe actuellement aucun consensus sur la durée d’hospitalisation. Du fait de son excellente valeur prédictive négative, la détection de la fraction phosphorylée de l’IGFBP-1 semble un marqueur intéressant pour sélectionner un groupe à risque d’accouchement prématuré. Objectifs : déterminer si l’absence de détection de la fraction phosphorylée de l’IGFBP-1 (test Actim Partus ®) permet de réduire la durée d’hospitalisation des menaces d’accouchement prématuré stables sans augmenter le risque de prématurité. Les objectifs secondaires sont d’évaluer l’absence d’augmentation des accouchements prématurés, l’absence d’augmentation de ré-hospitalisation, l’absence d’augmentation des complications maternelles liées aux soins et la diminution des coûts d’hospitalisation. Matériels et méthodes : étude prospective randomisée dans deux maternités de niveau III de Marseille concernant des patientes présentant une menace d’accouchement prématuré stable entre 24 et 34 SA. Toutes les patientes ont bénéficié d’une tocolyse pendant 48 heures et d’une corticothérapie anténatale. A J2 d’hospitalisation, les patientes stabilisées, à savoir avec une cervicométrie stable et en l’absence de contractions utérines, ont été randomisées soit dans le groupe « standard », soit dans le groupe « Actim Partus ® ». Dans le groupe « standard », en cas de MAP stable, les patientes étaient autorisées à sortir à J4 si la cervicométrie à l’entrée était supérieure à 15 mm, et à J6 si elle était inférieure à 15 mm. Dans le groupe « Actim Partus ® », un test négatif permettait à la patiente de rentrer à domicile le jour même quelle que soit la longueur cervicale initiale, tandis qu’en cas de test positif, l’hospitalisation était poursuivie selon le protocole standard. Résultats : la durée d’hospitalisation était significativement plus courte dans le groupe « Actim Partus ® » (4,7 ± 4,8 jours contre 7,2 ± 6,3 jours, p < 0,001). On retrouve une réduction des coûts dans le groupe « Actim Partus ® » de l’ordre de 2706,49 € (7794,11 € en moyenne dans le groupe « standard » contre 5087,62 € dans le groupe « Actim Partus ® », p < 0,001). Le taux de ré-hospitalisation était comparable dans les deux groupes (18,5% vs 17,0%, p = 0,87). La durée totale d’hospitalisation comprenant l’hospitalisation initiale et la ré-hospitalisation était significativement plus courte dans le groupe test (5,3 ± 4,5 vs 7,7 ± 10,9 jours, p < 0,001). Le taux de prématurité était identique dans les deux groupes : 20,0% dans le groupe « Actim Partus ® » vs 17,9% dans le groupe « standard » ont accouché avant 37 SA (p = 0,75) dont 19,2% vs 20,9% respectivement avant 34 SA. Aucune complication maternelle liée aux soins n’a été retrouvée dans les deux groupes. L’analyse multivariée a montré que pour chaque augmentation d’une unité de l’âge gestationnel et de la cervicométrie initiale, la durée d’hospitalisation diminue de 0,227 (IC95% -0,089 ; -0,028) et de 0,268 (-0,382 ; - 0,148) jours respectivement. Conclusion : l’utilisation du test « Actim Partus ® » a permis de réduire la durée d’hospitalisation chez les patientes présentant une menace d’accouchement prématuré stable, sans augmenter le risque de prématurité, de complications liées à l’hospitalisation, et de ré-hospitalisations. Elle a de ce fait réduit les coûts d’hospitalisation. Nous pouvons donc proposer ce test comme une aide décisionnelle pour la sortie précoce des patientes avec une MAP stabilisée.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03401074
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 25, 2021 - 11:28:53 AM
Last modification on : Tuesday, November 9, 2021 - 3:40:36 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2022-10-25

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03401074, version 1

Collections

Citation

Kim-Sa Ly. Intérêt de la détection de la fraction phosphorylée de l'Insulin Growth Factor Binding Protein 1 (ph-I GFBP-1) dans la décision de retour à domicile précoce des menaces d'accouchement prématuré stables. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03401074⟩

Share

Metrics

Record views

13