HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude comparative scannographique du positionnement de l’implant glénoïdien dans le cadre de prothèses d’épaule naviguées et non naviguées planifiées

Résumé : Lors de la primo-implantation des prothèses d’épaule, le positionnement de l’implant glénoïdien reste un défi chirurgical. La modélisation en 3 dimensions de la glène grâce à un logiciel de planification, associée à la navigation en peropératoire, a pour objectif d’améliorer et faciliter son positionnement. Toutefois, il n’existe aucune étude comparative entre les prothèses naviguées et les prothèses non naviguées. L’objectif principal de notre étude était de comparer la différence de positionnement de l’implant glénoïdien entre la planification et le postopératoire entre les prothèses naviguées et les prothèses non naviguées, toutes ayant été planifiées selon le même protocole. Les objectifs secondaires étaient de comparer le pourcentage d’effraction du plot central et des vis de la métaglène, de déterminer un profil type de glène à naviguer et d’évaluer la présence ou non d’une courbe d’apprentissage. Matériels et méthode : il s’agissait d’une étude rétrospective monocentrique. Soixante-quatre patients ont été inclus dans notre étude. Le groupe A comptait 40 prothèses naviguées et le groupe B 24 prothèses non naviguées. Toutes les prothèses ont bénéficié d’un scanner postopératoire comprenant un protocole de diminution des artéfacts métalliques. À partir du logiciel de planification, la version et l’inclinaison de l’implant glénoïdien postopératoire ont été mesurées et la différence a été analysée. Résultats : la différence de version de l’implant glénoïdien entre la planification et l’analyse postopératoire était bien moins importante dans le groupe A que dans le groupe B (p = 0,06). La différence concernant l’inclinaison était semblable entre les deux groupes. Il existait moins d’effraction des vis dans le groupe A que dans le groupe B (p = 0,04). Les glènes présentant une usure postérieure importante avaient les moins bons résultats. Il ne semble pas exister de courbe d’apprentissage. Conclusion : la navigation semble améliorer le positionnement de l’implant glénoïdien concernant la version et diminue le pourcentage d’effraction des vis au niveau de la scapula.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03414532
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 4, 2021 - 2:41:30 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:21:21 AM
Long-term archiving on: : Saturday, February 5, 2022 - 6:51:24 PM

File

WOLF Aurélie_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03414532, version 1

Collections

Citation

Aurélie Wolf. Étude comparative scannographique du positionnement de l’implant glénoïdien dans le cadre de prothèses d’épaule naviguées et non naviguées planifiées. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03414532⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

27