Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Description des effets indésirables musculo-squelettiques immuno-médiés dans une cohorte de patients traités par inhibiteurs du checkpoint immunitaire pour une tumeur solide

Résumé : Contexte : la prévalence des effets indésirables immunomédiés (irAEs) musculo-squelettiques est probablement sous-estimée, car la plupart des études ne rapportent que les effets indésirables sévères. Notre objectif était de décrire et de caractériser tous les irAEs musculo-squelettiques dans une grande cohorte de patients traités par inhibiteurs du checkpoint immunitaire (ICI). Méthodes : nous avons mené une étude rétrospective parmi les patients ayant reçu des ICI du 27/07/2014 au 08/05/2020 dans les services d'oncologie médicale de l'Institut Paoli-Calmettes, Marseille, France. Tous les dossiers médicaux ont été systématiquement examinés par un rhumatologue qui a recueilli les caractéristiques cliniques des irAEs musculo-squelettiques, leur délai d’apparition, le schéma thérapeutique, la prise en charge des irAEs musculo-squelettiques et leur évolution. Nous avons également évalué la réponse tumorale à 3 mois, en fonction de la sévérité des irAEs musculo-squelettiques et des traitements utilisés pour les prendre en charge. Résultats : dans notre cohorte de 927 patients traités par ICI pour une tumeur solide, 118 patients (12,7%) ont présenté un irAE musculo-squelettique. Leur âge médian était de 66,5 ans, 61% étaient des hommes, traités principalement pour un cancer pulmonaire (57,6%) ou urologique (27,1%). L'ICI le plus souvent utilisé était un anti PD-1. Les arthralgies et les myalgies étaient les irAEs musculo-squelettiques les plus fréquents (76,3%) tandis que les manifestations inflammatoires ont été comptabilisées chez 36 patients (30,5%) souvent associées à une élévation des marqueurs biologiques inflammatoires mais avec des marqueurs immunologiques négatifs. Le délai médian d'apparition était de 2 mois (IC 95% : 1,8 ; 2,7). Les irAEs musculo-squelettiques étaient le plus souvent non sévères, n’entraînant aucun décès. La réponse tumorale à 3 mois ne différait pas en fonction de la sévérité des irAEs, du type de manifestations (arthralgies/myalgies vs. manifestations inflammatoires), du rythme des douleurs (mécanique vs. inflammatoire) ou des traitements des irAEs musculo-squelettiques. Conclusion : les irAEs musculo-squelettiques dans cette grande cohorte de patients traités par ICI étaient fréquents (12,7%), généralement légers et bien tolérés.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03430376
Contributor : Faculté de médecine AMU Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 16, 2021 - 11:17:13 AM
Last modification on : Tuesday, December 7, 2021 - 3:31:49 AM
Long-term archiving on: : Thursday, February 17, 2022 - 6:31:07 PM

File

THESE-2.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03430376, version 1

Collections

Citation

Angélique Melia. Description des effets indésirables musculo-squelettiques immuno-médiés dans une cohorte de patients traités par inhibiteurs du checkpoint immunitaire pour une tumeur solide. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03430376⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

1