HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Reprise de prothèse totale de hanche par implant modulaire selon la classification de Paprosky 1, 2 et 3A versus 3B et 4, patients des hôpitaux SUD et Nord

Résumé : Introduction : le taux de révision après arthroplastie primaire est estimé à 3,5% en moyenne (1 à 5%) et peut atteindre 20% en cas d’interventions multiples. Dans ce contexte, la révision du composant fémoral est souvent problématique en chirurgie orthopédique, en particulier lorsqu’il y a une perte de substance osseuse que l’on pleut classer en 4 stades grâce à la classification de Paprosky. Concernant ces chirurgies de révision, il existe très peu d’études comparatives qui évaluent le risque de reprise après révision de prothèse de hanche par pose d’un implant fémoral REVITAN en fonction de la classification de Paprosky. Flecher et al ont proposé un algorithme de traitement en fonction de la présence ou non d’un isthme fémoral intact. L’objectif de notre étude était de décrire et de comparer les descellements aseptiques et complications précoces lors de l’utilisation du système d’implant REVITAN dans deux groupes de patients ( 3A vs groupe 3B de la classification de Paprosky). Matériel et méthode : dans cette étude rétrospective, descriptive, comparative, multicentrique, tous les patients pris en charge pour révision de prothèse totale de hanche à l’aide de la tige fémorale REVITAN entre 2010 et 2018 dans les hôpitaux Nord et Sainte Marguerite de Marseille ont été inclus. La durée de suivi des patients devait être au moins égale à 2 ans. Nos patients ont été inclus en utilisant notre base de données locale informatisée. Le critère d’évaluation primaire était l’échec de l’implant, défini comme la révision du composant fémoral de l’implant. Le taux d’échec a ensuite été comparé en fonction du degré de perte de substance osseuse, les patients ont été classés en deux groupes (stade 1, 2 et 3A vs stade 3B et 4). Les critères d’évaluation secondaires étaient les complications précoces post opératoires. Résultats : 84 patients ont finalement été inclus dans l’analyse finale. 49 patients ont été inclus dans le groupe 1, 35 patients dans le groupe 2. Concernant le critère d’évaluation principal, le taux d’échec global était de 9.52%. On ne retrouvait pas de différence statistiquement significative entre les 2 groupes (6% dans le groupe 1 contre 14% dans le groupe 2) (p= 0.43). Concernant les critères d’évaluation secondaires, le taux de complication d’ordre mécanique était de 23.8%, d’ordre septique de 18%, et d’ordre médical de 18.5%. Il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes. Conclusion : le taux d’échec retrouvé est similaire au taux retrouvé dans la littérature. Concernant l’analyse comparative, on ne retrouve pas de différence statistiquement significative entre les deux groupes étudiés. Ce travail confirme donc la morbidité des chirurgies de révision de prothèses de hanche, et semble valider l’utilisation du système modulaire REVITAN dans ces indications. Ces données devront être confirmées par des études futures, notamment prospectives et de plus grandes ampleurs.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03432962
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 17, 2021 - 3:10:38 PM
Last modification on : Tuesday, December 14, 2021 - 3:36:16 AM
Long-term archiving on: : Friday, February 18, 2022 - 8:19:54 PM

File

The`se Quentin Griseti comple`...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03432962, version 1

Collections

Citation

Quentin Griseti. Reprise de prothèse totale de hanche par implant modulaire selon la classification de Paprosky 1, 2 et 3A versus 3B et 4, patients des hôpitaux SUD et Nord. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03432962⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

16