Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La notion de l'identité dans la création chorégraphique contemporaine : une étude de cas à partir du projet EgoDocument du collectif K-LI-P

Résumé : Cette recherche mène une réflexion sur la notion d'identité dans la création chorégraphique contemporaine, dans un contexte de dialogue entre corps, éléments visuels et expériences individuelles d'exil et de migration. Après avoir présenté à l’aide des fiches de lecture, plusieurs concepts théoriques - l'identité narrative (P. Ricœur), le corps migrant (G. Cools), le tournant ethnographique (H. Foster) et la méthodologie de rehearsal studies (G. McAuley) - je suis passé à l'application de ces concepts. En réfléchissant aux relations entre identité et danse, j’ai mis en écho le projet principal de ma recherche, celui d'EGODOCUMENT du COLLECTIF K-LI-P (2016-2019), avec deux créations de deux autres artistes, Franchir la nuit (2018) de Rachid Ouramdane et Entropic Now (2019-2020) de Christophe Haleb. Trois projets considérés comme des projets participatifs et qui partagent une certaine dimension sociale et territoriale, avec des processus de création différents. Cela permet de voir la manière dont la perspective identitaire est abordée dans la pratique artistique. En s'appuyant sur une méthodologie d'étude de terrain, j'ai pu découvrir comment le COLLECTIF K-LI-P élabore des « egodocuments » (P. Lejeune) de personnes ayant une expérience migratoire, au moyen de pratiques chorégraphiques et plastiques. Conformément à une forte inspiration plastique, le travail du COLLECTIF K-LI-P se situe aux frontières les arts vivants et plastiques. J’ai ainsi analysé l’aspect performatif élaboré par la chorégraphe Christel Brink Przygodda à travers le travail du corps et de la danse, auquel s’ajoute le travail d'installation du plasticien Philippe Veyrunes, qui apporte la composante visuelle et l’aspect plastique. En abordant deux entrées et deux formes de narration, verbale et non verbale, nous nous trouvons en transposition entre la réalité et la fiction. Ces études interrogent aussi le choix des artistes de parler de soi ou de l'autre, de présenter une identité précise d’un groupe de personnes, ou de partager ces identités en tant qu'un récit de soi dans son actualité ou dans la société. Ces trois projets, par leurs différences et points communs, abordent la notion de l’identité et de corps migrant par des biais et axes différents. Nous constatons, enfin, plusieurs entrées de narrations et de représentation de soi et d'un corps migrant en mouvement.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03435929
Contributor : Lettres Et Arts Uga - Bibliothèque Bulles Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 19, 2021 - 8:28:32 AM
Last modification on : Thursday, November 25, 2021 - 3:28:54 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03435929, version 1

Citation

Dyala Ghanam. La notion de l'identité dans la création chorégraphique contemporaine : une étude de cas à partir du projet EgoDocument du collectif K-LI-P. Sciences de l'Homme et Société. 2021. ⟨dumas-03435929⟩

Share

Metrics

Record views

70

Files downloads

27