Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Choc cardiogénique sous ECMO veino-artérielle avec composante vasoplégique

Résumé : Objectif : décrire l’incidence des complications majeures chez les patients traités par ECMO-VA pour choc cardiogénique avec composante vasoplégique et leur profil hémodynamique. Matériel et méthode : étude de cohorte, descriptive, observationnelle, rétrospective de janvier 2015 à décembre 2018, monocentrique au CHU Arnaud de Villeneuve à Montpellier incluant les patients admis pour choc cardiogénique dû à un syndrome coronarien aigu (SCA), une décompensation de cardiopathie chronique, une myocardite aiguë infectieuse ou adrénergique, ou en post-cardiotomie et présentant une vasoplégie nécessitant une dose de noradrénaline > 0,1 μg/kg/min dans les 48 heures après la mise sous ECMO-VA. Le critère de jugement principal était l’incidence des complications majeures constituant un critère composite comprenant la mortalité à 30 jours, l’insuffisance rénale aiguë et l’arythmie sévère. Les objectifs secondaires étaient notamment de décrire l’incidence de vasoplégie réfractaire et le profil hémodynamique des 7 premiers jours. Enfin, nous avons effectué une comparaison de deux groupes en fonction de la mortalité à J30 selon ces mêmes critères d’évaluation. Résultats : nous avons inclus 146 malades dans cette étude, avec mortalité à 7 jours de 24 %, à 30 jours de 49 % et à 3 mois de 62 %. L’incidence du critère de jugement principal (critère composite comprenant la mortalité à 30 jours, l’insuffisance rénale aiguë KDIGO 2-3 et l’arythmie sévère) était de 81 %. L’incidence de la vasoplégie réfractaire dans les 48 premières heures était de 49 % et dans les 7 premiers jours de 66 %. Concernant le devenir des malades après l’ECMO : 51 % étaient sevrés, 8 % bénéficiaient d’une transplantation cardiaque, 3 % de l’implantation d’un LVAD, 3 % d’une autre assistance longue durée et 34 % décédaient sous ECMO. L'analyse multivariée retrouvait comme facteurs associés à la mortalité l’IMC, le SOFA pré-ECMO, la dose maximale de noradrénaline sur les 7 premiers jours, l’étiologie post-cardiotomie et l’antécédent d’AOMI. Ceux associés aux complications graves étaient le score SAVE, une PAM abaissée et une posologie de noradrénaline supérieure à 0,5 μg/kg/min. Conclusion : chez les patients en choc cardiogénique sous ECMO-VA avec composante vasoplégique, la mortalité à J30 est de 49 % et le taux de complications évalué par le critère de jugement composite est majeur, à 81 %. L'ECMO-VA permet de corriger les dysfonctions circulatoires initiales mais pas de compenser la vasoplégie secondaire induite en partie par la réponse inflammatoire. Parmi les facteurs associés à la mortalité à J30, le score SOFA très élevé avant ECMO devrait inciter à une implantation plus précoce de l’assistance circulatoire et la dose maximale de noradrénaline au cours des 7 premiers jours à rechercher des stratégies d’épargne ainsi qu’à une étude des conséquences microcirculatoire des vasopresseurs.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03462908
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 2, 2021 - 10:21:20 AM
Last modification on : Wednesday, December 8, 2021 - 3:18:10 AM

File

thèse Ludovic RANCE - pdf fi...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03462908, version 1

Collections

Citation

Ludovic Rancé. Choc cardiogénique sous ECMO veino-artérielle avec composante vasoplégique. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03462908⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles