Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet de la titration de la pression expiratoire positive sur le volume télé expiratoire mesuré par la technique de dilution à l'azote au cours du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Résumé : Introduction et objectifs : le syndrome de détresse respiratoire aiguë est caractérisé par une instabilité alvéolaire nécessitant la mise sous ventilation mécanique et l’application d’une pression expiratoire positive. Cependant, le réglage de la pep optimale reste encore largement débattu. Le but de l’étude TIPEX VOLTEX est d’analyser la variation de VTE, mesuré par la technique de dilution à l’azote au cours d’une procédure de titration de pression expiratoire positive chez les patients atteints de SDRA modérés à sévères. Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude mono centrique prospective réalisée entre janvier 2020 et 2021. Elle inclut 20 patients atteints de SDRA modérés à sévères (P/F < 200). Le critère de jugement principal était la variation du VTE au cours d’une procédure de titration de pep incrémentielle de 5 à 20 cmH2o en 5 paliers progressifs. Chaque mesure de VTE, réalisée au lit du patient via la technique de dilution à l’azote était accompagnée d’une mesure des gaz du sang artériel. Résultats : l’analyse intermédiaire des 20 patients retrouve une augmentation significative du taux de variation du VTE au cours de la procédure de titration de pep de 5 à 17 cmH2o. Plus le VTE initial est faible, plus le taux de variation (TV) du VTE sera élevé (coef corrélation =-0,544 p= 0,013). Plus le taux de variation de VTE est élevé, plus le volume recruté calculé est important (coef corrélation =0,706, p= 0,01). La procédure de pep induit une augmentation des valeurs du strain statique global et une baisse du strain dynamique. Les patients répondeurs à la pep en terme de VTE ( soit une augmentation > à 20% de VTE entre au moins deux niveaux de pep) représentent 70% de notre effectif, ils ont un VTE initial statistiquement plus faible ( 28 ml/kg vs 36,6 ml/kg p=0,039 ), des valeurs de strain statique et global plus élevées ( 0.615 vs 0,281 p=0,06) et ( 1.003 vs 0,491 p=0,05 ) et une meilleure tolérance hémodynamique avec des posologies de noradrénaline et lactatémie plus faibles respectivement (0.069 g/kg/min vs 0,393g/kg/min p=0,015) et (1,357 mmol/l vs 2,165 mmol/l p=0,08) . Conclusion : les résultats intermédiaires de l’étude TIPEX VOLTEX montrent que la titration de la pep induit une augmentation significative de VTE. Ce TV de VTE est corrélé au volume recruté calculé et à un VTE initial faible. Les strain statique et global augmentent significativement lors de la titration de pep. L’évaluation conjointe des paramètres de la mécanique ventilatoire et des volumes pulmonaires permettrait de détecter le passage du recrutement à la sur distension et d’adapter la ventilation mécanique au profil de chaque SDRA.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03467910
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, December 6, 2021 - 5:34:01 PM
Last modification on : Saturday, December 18, 2021 - 3:40:32 AM

File

THESE BOULANT 12-11-21 (2).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03467910, version 1

Collections

Citation

Agathe Boulant. Effet de la titration de la pression expiratoire positive sur le volume télé expiratoire mesuré par la technique de dilution à l'azote au cours du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03467910⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles