Les chansons à danser « reduictez en tablature » au XVIe siècle - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Les chansons à danser « reduictez en tablature » au XVIe siècle

Abstract

A large part of the Renaissance dances refers to a vocal model which can be a tenor, a timbre or a polyphonic model. They are thus at the crossroads of three practices: singing, instrumental playing and dancing. Through their study, we analyse their relationship to poetic texts, to improvisational techniques and to the oral transmission of music. The questions of their relationship to dance treatises (Orchesography, Negri's treatises, Caroso's treatises...) and to living practice, and finally their social inscription and their symbolic charge are also addressed in this thesis. These dances have been studied through examples taken from the guitar collections of Adrian le Roy, the lute tablatures of Guillaume Morlaye and Albert de Rippe, the cistrum tablatures of Viaera and Vreedeman, and the organ tablatures of Ammerbach and Castell'Arquato... Examples are also taken from the lute manuscripts of 'Lorenzo Allegri' (D-Ngm 33748 II, Germanisches Nationalmuseum Bibliothek), the manuscript of 'Gdańsk' (D-B, Ms. Danzig 4022, Berlin, Staatsbibliothek), and the tablature of, 'Tablature de Philippe Hainhofer' (D-W, Guelf. 18.7 Aug.2°, Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek)
Une grande partie des danses de la Renaissance se réfère à un modèle vocal qui peut être une teneur, un timbre ou un modèle polyphonique. Elles se trouvent ainsi au carrefour des trois pratiques : le chant, le jeu instrumental et la danse. À travers leur étude, nous analysons leur lien aux textes poétiques, aux techniques d’improvisation et à la transmission orale de la musique. Les questions de leur rapport avec les traités de danse (Orchesographie, les traités de Negri, Caroso...) et à la pratique vivante, et enfin leur inscription sociale et leur charge symbolique sont également abordés dans ce mémoire. Ces danses ont été étudiées à travers les exemples pris dans les recueils pour guitare d’Adrian le Roy, les tablatures de luth de Guillaume Morlaye, d’Albert de Rippe, les tablatures de cistre de Viaera et de Vreedeman, et d’orgue (Ammerbach, Castell’Arquato…). Les exemples sont tirés également des manuscrits de luth dits de « Lorenzo Allegri » ( D-Ngm 33748 II, Germanisches Nationalmuseum Bibliothek), le manuscrit de « Gdańsk » (D-B, Ms. Danzig 4022, Berlin, Staatsbibliothek), et la tablature de, « Tablature de Philippe Hainhofer » (D-W, Guelf. 18.7 Aug.2°, Wolfenbüttel, Herzog August Bibliothek).
Fichier principal
Vignette du fichier
MEM2_WandaKozyra_2019.pdf (132.93 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-03480193 , version 1 (14-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03480193 , version 1

Cite

Wanda Kozyra. Les chansons à danser « reduictez en tablature » au XVIe siècle. Musique, musicologie et arts de la scène. 2019. ⟨dumas-03480193⟩
111 View
4 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More