Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs prédictifs d’un transfert secondaire en réanimation dans les 72 heures suivant une hospitalisation à partir des urgences

Résumé : Parmi le nombre important de patients consultant aux Urgences, le médecin urgentiste doit pouvoir repérer les patients nécessitant une surveillance rapprochée du fait de leur potentiel d’aggravation. Une meilleure identification de ces patients permettrait de diminuer le nombre de transferts secondaires en réanimation et ainsi leur durée d’hospitalisation et leur mortalité. Objectifs : l’objectif principal est de déterminer les facteurs prédictifs d’un transfert secondaire en réanimation dans les premières 72 heures d’une hospitalisation à partir des urgences. L’objectif secondaire est d’évaluer le délai d’aggravation de ces patients et les motifs de transfert. Méthodes : étude cas-témoins rétrospective monocentrique de 222 patients hospitalisés dans les suites de leur passage aux urgences au CHU de Nîmes. Les cas sont définis par un transfert secondaire en réanimation dans les premières 72 heures de leur hospitalisation dans un service de médecine ou de chirurgie. Les témoins sont des patients qui nécessitent une hospitalisation sur la totalité des services du CHU après leur passage aux urgences. Une analyse secondaire a été réalisée par rapport à un sous-groupe de témoins après retranchement des témoins hospitalisés directement en réanimation. Résulats : les patients transférés en réanimation ont une mortalité plus élevée et une durée d’hospitalisation allongée par rapport aux témoins. Les facteurs prédictifs d’un transfert secondaire en réanimation sont un antécédent d’insuffisance rénale modérée ou sévère, un traitement par chimiothérapie, un score CCI < 5, un tabagisme actif, un score de triage IAO à 5 et une CRP élevée. Les patients sont moins à risque de transfert secondaire en réanimation en cas de passage par la SAUV. Le délai médian avant transfert en réanimation est de 24,3 heures et 21 cas (18,9%) sont arrivés graves en service. Conclusion : une réévaluation au sein du SAU de tous les patients et d’autant plus si ceux-ci présentent ces facteurs prédictifs est primordiale. Ces patients pour qui l’évolution est incertaine et qui nécessitent une surveillance rapprochée présentent une indication à une hospitalisation en soins continus ou soins intensifs afin de limiter le délai avant transfert.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03484881
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, December 17, 2021 - 9:42:01 AM
Last modification on : Friday, January 7, 2022 - 3:12:54 AM

File

LOUISE WILLIAMS - THESE (2)-1....
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03484881, version 1

Collections

Citation

Louise Williams. Facteurs prédictifs d’un transfert secondaire en réanimation dans les 72 heures suivant une hospitalisation à partir des urgences. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03484881⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles