HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation des facteurs pronostiques de nutrition entérale au cours de la radiothérapie des cancers de l’oropharynx en fonction du statut HPV

Résumé : Introduction : la radiothérapie représente un des traitements majeurs des carcinomes épidermoïdes de l’oropharynx (CEO). La prise en charge nutritionnelle de ces patients au cours de ce traitement initial est un enjeu majeur pour permettre la réalisation de ce dernier. L’objectif de ce travail étaient donc d’évaluer le taux de nutrition entérale réactive et ses facteurs pronostiques de mise en place au cours de la radiothérapie des patients atteints d’un CEO, notamment en fonction du statut Human papilloma virus (HPV), et d’évaluer son impact sur les résultats oncologiques et fonctionnels.
Matériel et méthodes : étude rétrospective multicentrique portant sur les patients atteints d’un CEO entre 2009 et 2014. Analyses uni- et multivariées des facteurs influençant le recours à une sonde de nutrition entérale (SER). Analyses des résultats oncologiques (survie spécifique, sans récidive et globale) et fonctionnels à 1 an, en fonction du recours à une SER pendant la radiothérapie initiale.
Résultats : nous avons inclus 543 patients (403 hommes et 140 femmes, âge moyen de 61,6 ans). Nous avons observé une mise en place de SER pour 103 patients (19,0%). L’atteinte de la base de la langue par la tumeur et le recours à une thérapie systémique de potentialisation pendant la radiothérapie étaient deux facteurs pronostiques indépendants (p < 0,01 ; OR =2,18 ; (IC) à 95 % = 1,18 – 4,08 et p < 0,01 ; OR =3,7 ; (IC) à 95 % = 1,35 – 12,37, respectivement). L’âge et l’extension ganglionnaire tumorale avaient tendance à être associé à un recours à une SER (p=0,076 et p=0,014) en analyse univariée, non confirmé en analyse multivariée. Le caractère HPV-induit du CEO n’influençait pas le recours à un SER. Nous n’avons pas observé de différence en termes de survies et de résultats fonctionnels à 1 an entre les deux groupes.
Conclusion : l’atteinte de la base de langue et l’administration de thérapie systémique de potentialisation pendant la radiothérapie sont deux facteurs pronostique majeurs influençant le recours à une nutrition entérale. Ces données apportent ainsi des outils afin d’identifier précocement les patients les plus à risque, et d’adapter en conséquence le suivi nutritionnel de ces patients. Par ailleurs, le statut HPV n’influençait pas le recours à une SER.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03513095
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, January 5, 2022 - 4:41:02 PM
Last modification on : Saturday, March 19, 2022 - 3:15:57 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, April 6, 2022 - 9:21:28 PM

File

2021NICEM051 .pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03513095, version 1

Citation

Ilanite Dahan. Évaluation des facteurs pronostiques de nutrition entérale au cours de la radiothérapie des cancers de l’oropharynx en fonction du statut HPV. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03513095⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

5