HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Identification et caractérisation de la cellule précurseur cancéreuse dans le lymphome folliculaire : revue de la littérature

Résumé : Les lymphomes sont des cancers hématologiques qui représentent le 7éme cancer humain le plus répandu dans le monde. Le lymphome folliculaire (LF) est le deuxième lymphome le plus courant chez les adultes dans les pays occidentaux. Cette hémopathie lymphoïde dérive des cellules B du centre germinatif (CG). La lymphomagenèse est un processus dynamique débutant dans les précurseurs des cellules B, puis se développe dans les cellules du CG. Le LF débute par une phase préclinique asymptomatique avec l’apparition de la translocation t(14 ;18) dans plus de 80% des cas. Les cellules B porteuses de cette translocation acquièrent des altérations génétiques supplémentaires lors de leur passage au sein du CG. Ces cellules peuvent alors progresser vers la phase tumorale. Le LF est le lymphome indolent le plus fréquent, dont l’évolution est largement favorable. Bien qu’une partie des patients soit à risque de progression et de rechute entrainant une évolution défavorable. De plus, cette maladie reste incurable avec l’arsenal thérapeutique existant à ce jour. L’introduction du rituximab dans la stratégie thérapeutique a permis d’obtenir une amélioration de la survie globale. Malgré cela, cette maladie reste, à ce jour, incurable avec l’arsenal thérapeutique existant. Il n’existe également aucun moyen afin d’identifier les patients avec un risque important de rechute ou de progression. De plus, aucun traitement spécifique pour les patients présentant une progression ou une rechute de la maladie n’est disponible sur le marché. Pour relever les défis cliniques du LF, il est nécessaire de comprendre en profondeur la nature des cellules résistantes au traitement qui alimentent les rechutes, ainsi que les bases biologiques de la progression précoce de la maladie. Les progrès des méthodes et des pratiques scientifiques des dernières années ont permis d’avoir une meilleure connaissance dans le paysage épigénétique du LF, du microenvironnement tumoral et de la lymphomagenèse. L’émergence de ces nouvelles techniques d’analyses a mis en évidence un pool de cellules correspondant à un ancêtre précoce commun du LF et pouvant être responsable des rechutes : les cellules précurseurs cancéreuses. Ces cellules doivent donc être formellement identifiées et caractérisées pour pouvoir les cibler avec des approches thérapeutiques afin d’améliorer le pronostic et la survie de la maladie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03524606
Contributor : Pharmacie Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 13, 2022 - 12:29:25 PM
Last modification on : Saturday, January 15, 2022 - 3:33:25 AM
Long-term archiving on: : Thursday, April 14, 2022 - 6:41:33 PM

File

Thèse ZAKHOUR.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03524606, version 1

Citation

Simon Zakhour. Identification et caractérisation de la cellule précurseur cancéreuse dans le lymphome folliculaire : revue de la littérature. Sciences pharmaceutiques. 2021. ⟨dumas-03524606⟩

Share

Metrics

Record views

43

Files downloads

17