HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyses génomiques à haut débit dans les cancers avancés : résultats de l'essai PERMED-01

Résumé : Introduction : les avantages de la médecine de précision basée sur des ensembles de gènes relativement limités et des échantillons souvent archivés restent à prouver. PERMED-01 (NCT02342158) était un essai clinique prospectif monocentrique évaluant, chez des adultes atteints d'un cancer solide avancé, la faisabilité et l'intérêt d'un profilage moléculaire étendu appliqué à un échantillon de tumeur récemment biopsié et basé sur une analyse NGS ciblée (t-NGS) et CGH array avec évaluation des altérations monogéniques et des scores génomiques cliniquement pertinents. Méthodes : les patients éligibles atteints de cancer réfractaire présentaient une lésion tumorale accessible à la biopsie. L'ADN tumoral extrait a été profilé par t-NGS et CGHa. Nous avons évalué les altérations de 802 gènes "candidats" et les scores génomiques globaux, tels que le score de déficience de recombinaison homologue (HRD) et la charge mutationnelle de la tumeur (TMB). Le critère d'évaluation principal était le nombre de patients présentant des altérations génomiques actionnables (AGA). Les critères d'évaluation secondaires rapportés ici comprenaient une description des patients avec AGA qui ont reçu une thérapie « matchée » et leur résultat clinique, et une comparaison de l'identification des AGA par t-NGS et CGHa par rapport au séquençage de l'exome entier (WES). Résultats : entre novembre 2014 et septembre 2019, 550 patients ont été inclus. Un profil moléculaire complet exploitable a été obtenu chez 441/550 patients (80%). Au moins une AGA a été trouvée chez 393/550 patients (71%, 90%CI 68-75%). Seuls 94/550 patients (17%, 95%CI 14-21) ont reçu une thérapie « matché » lors de la progression. Les AGA les plus fréquentes conduisant à une thérapie « matchée » comprenaient les mutations de PIK3CA, les mutations/amplifications de KRAS, les délétions/mutations de PTEN, les amplifications/mutations de ERBB2 et les mutations de BRCA1/2. Cette thérapie « matchée » a amélioré d'au moins 1,3 fois la survie sans progression sous thérapie appariée (PFS2) par rapport à la PFS sous thérapie antérieure (PFS1) dans 36% des cas, soit 6% des patients. Des réponses objectives ont été observées chez 19 % des patients traités par thérapie « matchée », et la survie globale (OS) à 6 mois était de 62 % (95 %CI 52-73). Dans un sous-ensemble de 112 cancers du sein métastatiques, le WES n'a pas apporté de bénéfice en termes d'identification des AGA par rapport au t-NGS/ CGHa. Conclusion : le profilage moléculaire d'un échantillon de tumeur nouvellement biopsié a permis d'identifier des AGA dans la plupart des cas, ce qui a conduit à l'administration d'une thérapie « adaptée » chez 17% des patients, dont 36% ont retiré un bénéfice clinique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03550502
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, February 1, 2022 - 10:12:19 AM
Last modification on : Friday, February 11, 2022 - 3:34:22 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 3, 2022 - 8:41:24 AM

File

thèse_BILLON.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03550502, version 1

Collections

Citation

Émilien Billon. Analyses génomiques à haut débit dans les cancers avancés : résultats de l'essai PERMED-01. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03550502⟩

Share

Metrics

Record views

12

Files downloads

0