HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les effets du confinement durant la pandémie COVID-19 sur la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en Auvergne

Résumé : CONTEXTE : La pandémie COVID-19 a modifié de manière considérable l’organisation du système de soins. Afin de faire face au pic épidémique, des confinements ont été mise en place dans de nombreux pays. Il a été remarqué durant cette période une diminution mondiale des admissions des accidents vasculaires cérébraux avec un impact sur la prise en charge de ces pathologies. OBJECTIF : Le but de cette étude a été d’objectiver l’impact que les deux confinements ont eu sur les admissions des patients victimes d’AVC ainsi que sur leur prise en charge et les répercussions éventuellement induites sur le plan clinique dans les UNV d’Auvergne. MÉTHODE : Dans cette étude rétrospective observationnelle multicentrique, nous avons recueilli les dossiers médicaux de patients victimes d’AVC ischémique, hémorragique ou d’AIT entre le 17 mars et le 11 mai ainsi que du 30 octobre au 15 décembre 2020, comparé aux mêmes périodes en 2019. Nous avons analysé les caractéristiques démographiques, la sévérité clinique à l’entrée et à la sortie à travers le score NIHSS, la durée d’hospitalisation, les différents délais de prise en charge, la survenue d’une pneumopathie et le décès intra-hospitalier. RÉSULTATS : 804 patients ont été inclus dans l’étude, avec 411 patients en 2019 et 393 en 2020, soit une diminution de seulement 2.2% des admissions durant les périodes de confinements. Durant le premier confinement, la répartition par sous type d’évènements neurovasculaires était comparable à 2019, en revanche durant le deuxième confinement on a noté une différence significative (p=0.002) avec une diminution de 14% des AIT et une augmentation de 13.1% des AVC ischémiques. Il n’y avait pas de différence concernant la gravité sur le plan neurologique à l’entrée. Le nombre de fibrinolyse intraveineuse a diminué de 10% (p=0.03) durant le premier confinement uniquement, tandis que le nombre de thrombectomie mécanique était stable. Il n’y a pas eu de différence sur les différents délais de prise en charge en dehors d’une augmentation de 65 minutes du délai de réalisation de la thrombectomie mécanique durant le premier confinement (p=0.02). Nous avons retrouvé une augmentation des pneumopathies mais il n’y avait pas de différence concernant les décès. CONCLUSION : La qualité de la filière AVC en Auvergne a été relativement bien préservée durant les périodes de confinements dans la pandémie COVID-19, les taux d’admissions n’ont pas chuté et la morbi-mortalité n’est pas différente comparé à 2019. Une étude élargie sur l’ensemble de l’année 2020 comprenant l’ensemble des UNV de France serait intéressante afin d’étudier l’impact de la pandémie dans sa globalité.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03554383
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, February 3, 2022 - 11:21:43 AM
Last modification on : Saturday, February 5, 2022 - 3:38:49 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 4, 2022 - 7:46:23 PM

File

Thèse LEGRAS Elise.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03554383, version 1

Collections

Citation

Élise Legras. Les effets du confinement durant la pandémie COVID-19 sur la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en Auvergne. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03554383⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

2