Maladie de Basedow : exploration d'une pathologie thyroïdienne auto-immune - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Maladie de Basedow : exploration d'une pathologie thyroïdienne auto-immune

Abstract

L’incidence des pathologies thyroïdiennes est difficilement estimable dans la population adulte. Plusieurs études ont montré que les femmes, essentiellement à partir de 40 ans, sont généralement plus affectées par les maladies thyroïdiennes que les hommes chez qui leur survenue est plus tardive et constitue par ailleurs un facteur de risque de cancers thyroïdiens. Les données recueillies dans la cohorte SU.VI.MAX entre 1994 et 2002 ont permis d’estimer de façon rétrospective l’incidence des maladies thyroïdiennes chez les femmes de 35-60 ans et chez les hommes de 45-60 ans en France. Les incidences annuelles moyennes des dysthyroïdies biologiques selon le sexe et l’âge des sujets inclus dans la cohorte SU.VI.MAX étaient de 70/100 000 pour les hommes et 403/100 000 pour les femmes. Parmi ces pathologies, l’hyperthyroïdie caractérisée par une production excessive d’hormones thyroïdiennes a une prévalence de 0,4 à 1,5 cas /1000 chez les femmes et de 0,1 cas /1000 chez les hommes. Récemment, une relation a été faite entre hyperthyroïdie et cancer thyroïdien. La maladie de Basedow constitue l’étiologie la plus fréquente d’hyperthyroïdie (40 à 60%). La maladie de Basedow est une maladie auto-immune provoquée par l’apparition d’auto-anticorps dirigés contre le récepteur de la TSH et responsables d’une sur-activation de ce récepteur. Parmi les symptômes de la maladie, on trouve des signes de thyrotoxicose, un goitre et une orbitopathie basedowienne qui nécessitent une prise en charge multidisciplinaire. Le traitement de la maladie de Basedow s’appuie préférentiellement sur le recours aux antithyroïdiens de synthèse (ATS). Le traitement par ATS est un traitement au long cours qui nécessite un suivi régulier car certains effets indésirables graves peuvent survenir notamment en début de traitement. En cas de récidive ou chez certains patients, le traitement de la maladie de Basedow peut se faire par iode radioactif ou par chirurgie (thyroïdectomie). Ainsi le pharmacien officinal tient une place centrale dans l’éducation thérapeutique, le suivi et le conseil des patients. L’objectif de ce travail est d’améliorer la prise en charge de ces patients à l’officine.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE Vivien version finale 2 REVUE.pdf (15.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03575320 , version 1 (15-02-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03575320 , version 1

Cite

Vivien Longueville. Maladie de Basedow : exploration d'une pathologie thyroïdienne auto-immune. Sciences pharmaceutiques. 2021. ⟨dumas-03575320⟩
1590 View
98 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More