HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Indication de la réalisation du séquençage haut débit (séquençage d'exome/séquençage du génome) dans la schizophrénie syndromique ou ultra-résistante : revue de la littérature et discussion autour d'un cas clinique

Résumé : CONTEXTE : La schizophrénie est une maladie fréquente touchant le sujet jeune, source de handicap majeure avec une participation génétique élevée. Certaines formes syndromiques de la schizophrénie font suspecter l’implication d’un variant rare sous-jacent. La technique par analyse chromosomique sur puce à ADN (ACPA) se limite à la recherche de larges variations du nombre de copies (CNV). En cas de résultat négatif, il est possible de recourir aux techniques de séquençage haut débit à la recherche de petits variants rares. La technique de séquençage entier du génome est d’accès restreint. Le séquençage de l’exome, plus accessible pourrait constituer une alternative en pratique clinique. OBJECTIF : Réaliser une revue de la littérature sur les études s’intéressants à l’architecture génétique de la schizophrénie et réunir les éléments scientifiques pertinents en vue de retenir l’indication de la réalisation d’une technique de séquençage d’exome chez un cas concret de schizophrénie ultrarésistante avec une composante thymique. MÉTHODE : À partir des bases de données pubmed ainsi que des données issues d’études de consortiums internationaux de génomique en psychiatrie, nous avons sélectionné les études nous paraissant les plus pertinentes. Nous avons priorisé les études utilisant la technique du séquençage d’exome. RÉSULTATS : Les études font ressortir, pour la schizophrénie, un modèle d’hérédité complexe associant des variants communs, qui contribuent en majorité à la variabilité génétique du trouble, et des variants rares n’impactant qu’une minorité de patients. Parmi ces derniers, les études utilisant la technique de séquençage d’exome ont permis de mettre en évidence des gènes ou groupes de gènes spécifiques impactés par des variants de petite taille. CONCLUSION : La technique de séquençage d’exome montre un intérêt pour la détection de petits variants rares en cas d’ACPA négative. Elle constitue une alternative pour notre cas non éligible au séquençage du génome.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03583163
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, February 21, 2022 - 4:23:09 PM
Last modification on : Wednesday, February 23, 2022 - 3:35:05 AM

File

Thèse PARIZE Daniel (2).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03583163, version 1

Collections

Citation

Daniel Parize. Indication de la réalisation du séquençage haut débit (séquençage d'exome/séquençage du génome) dans la schizophrénie syndromique ou ultra-résistante : revue de la littérature et discussion autour d'un cas clinique. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03583163⟩

Share

Metrics

Record views

62

Files downloads

27