HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs biologiques prédictifs de réponse au nivolumab dans les carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou

Résumé : Contexte : Plus de 80% des patients recevant du nivolumab en 2ème ligne de traitement dans les carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou (CETEC) récidivants et/ou métastatiques n’obtiendront aucun bénéfice au traitement, sans qu’il soit possible de les identifier. Objectif principal : Déterminer la corrélation entre les variations des paramètres sanguins tels que le rapport neutrophiles sur lymphocytes (NLR), plaquettes sur lymphocytes (PLR), lymphocytes sur globules blancs totaux (LWR) et la réponse au nivolumab dans les CETEC. Matériels et Méthodes : Nous avons analysé rétrospectivement les données biologiques de 44 patients atteints de CETEC ayant reçu du nivolumab et au moins une ligne antérieure de traitement systémique au Centre Jean Perrin, France de mars 2018 à décembre 2020. Résultats : Le taux de réponses objectives était de 15.9%. Un NLR bas à 2 cycles de nivolumab était associé à une meilleure réponse [OR=0.897, p=0.013]. La médiane de survie globale (SG) était de 17 mois (CI95% 14-28). Une augmentation du LWR du 6ème au 8ème cycle de nivolumab était associée à une meilleure survie globale [HR = 0.091, p = 0.005]. La médiane de survie sans progression (SSP) était de 3 mois.L’augmentation du PLR entre la valeur initiale et le 6ème cycle de nivolumab était associée à une diminution de la SSP [HR = 1.752, p = 0.039]. Les patients ayant un NLR ≤ 5 et PLR ≤ 150 avaient une médiane de délai avant arrêt du traitement (TTF) augmentée de 1 à 3 mois (p = 0.012) et de 3 à 5 mois (p = 0.027) par rapport aux patients ayant un NLR > 5 et PLR > 150 respectivement. L’augmentation du LWR du 6èmeau 8ème cycle était significativement associée à une augmentation du TTF [HR = 0.050, p = 0.001]. Conclusion: Une augmentation du taux de variation du LWR et une faible valeur de NLR en cours de traitement par nivolumab sont associées à une augmentation de la SG et du TTF. Une augmentation du PLR et du NLR sont des facteurs de mauvais pronostics. L’augmentation du nombre de lymphocytes sous immunothérapie semble être un bon marqueur d’efficacité du traitement dans les CETEC.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03597278
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, March 4, 2022 - 10:52:24 AM
Last modification on : Tuesday, March 8, 2022 - 3:28:52 AM

File

Thèse WONG CHONG Jonathan.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03597278, version 1

Collections

Citation

Jonathan Wong Chong. Facteurs biologiques prédictifs de réponse au nivolumab dans les carcinomes épidermoïdes de la tête et du cou. Human health and pathology. 2021. ⟨dumas-03597278⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

0