Évaluation de l’information donnée par les professionnels de santé aux femmes enceintes concernant les phyto-œstrogènes alimentaires - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Evaluation of the information given by health professionals to pregnant women concerning consumption of dietary phytoestrogens during pregnancy

Évaluation de l’information donnée par les professionnels de santé aux femmes enceintes concernant les phyto-œstrogènes alimentaires

Abstract

Introduction: The impact of dietary phytoestrogens is increasingly becoming a public health problem. In fact, food phytoestrogens have seen their marketing and consumption greatly increased in Europe in recent years due to the change in diet of Europeans towards an increasingly vegetarian diet. This increase therefore may be at the origin of an increase in risk, particularly during pregnancy, such as feminization of the male genital tract or a precocious puberty. Objectives: The main objective of this study was to find out whether healthcare professionals inform patients about risks of dietary phytoestrogens’ consumption during pregnancy or if they will do, once they are sensitized, through a questionnaire. Materials and methods: A questionnaire containing information as well as questions relative to dietary phytoestrogens in pregnant women was sent respectively to midwives, obstetricians-gynecologists as well as general practitioners practising in different types of structures in France. Results: 288 questionnaires were retrieved. Among these questionnaires, 283 come from midwives, only 5 from obstetricians and gynecologists, and zero from general practitioners. The majority of midwives said that the information was relevant and that they will inform patients about the risk incurred. We also found that the information did not have a specific target population, like women who follow a vegetarian or vegan diet, and that it would be given to all patients during the first trimester mostly. Conclusion: The study highlighted the lack of knowledge of health professionals about risks of consuming dietary phytoestrogens during pregnancy but also the desire to change practices in order to inform more the patients about.
Introduction : L’impact des phyto-œstrogènes alimentaires risque de devenir un problème de santé publique. En effet, les phyto-œstrogènes alimentaires ont vu leur consommation fortement augmenter en Europe depuis ces dernières années en raison du changement d’alimentation des Européens vers un régime à dominance végétarienne. Une telle consommation accrue pourrait engendrer des risques sur le fœtus par le rôle de perturbateur endocrinien, comme une féminisation du tractus génital masculin ou une puberté précoce. Objectifs : L’objectif principal de cette étude a été de savoir si les professionnels de santé informent les patientes des dangers des phyto-œstrogènes alimentaires sur la grossesse et s’ils les informeront après avoir été sensibilisés. Matériel et méthodes : Un questionnaire contenant des informations ainsi que des questions relatives aux phyto-œstrogènes alimentaires chez les femmes enceintes a été envoyé respectivement à des sages-femmes, des gynécologues-obstétriciens ainsi qu’à des médecins généralistes exerçant dans différents types de structure en France. Résultats : 288 questionnaires ont été récupérés. Parmi ces questionnaires, 283 proviennent de sages-femmes, seulement 5 de gynécologues-obstétriciens et zéro de médecins-généralistes. La majorité des sages-femmes ont évoqué le fait que les informations étaient pertinentes et qu’elles informeront les patientes sur le risque encouru. Nous avons pu aussi constater que les informations n’avaient pas de cible de population spécifique, comme les femmes qui suivent un régime végétarien ou végétalien mais qu’elles seraient données à toutes les patientes lors du premier trimestre majoritairement. Conclusion : L’étude a permis de mettre en évidence le manque de connaissances des professionnels de santé sur le potentiel effet néfaste de la consommation de phyto-œstrogènes alimentaires au courant de la grossesse, mais aussi la volonté de changer les pratiques afin d’en informer plus les patientes.
Fichier principal
Vignette du fichier
LAUZIER_Camille_2021.pdf (1.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03615991 , version 1 (22-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03615991 , version 1

Cite

Camille Lauzier. Évaluation de l’information donnée par les professionnels de santé aux femmes enceintes concernant les phyto-œstrogènes alimentaires. Gynécologie et obstétrique. 2021. ⟨dumas-03615991⟩
70 View
43 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More